Alors qu’en France la question de savoir si le monde du football professionnel est prêt pour un coming-out met les associations de foot LGBT dos à dos, les États-Unis sont dans le vif du sujet avec le coming-out la semaine dernière du joueur de football américain Michael Sam, espoir de la National Football League.

Une ovation a accueilli l’athlète samedi soir le 15 février, lorsqu’il est entré sur le terrain pour recevoir, avec son équipe des Tigers de l’Université du Missouri (surnommée Mizzou), le trophée du Cotton Bowl Championship, à la mi-temps du match de basketball qui opposait l’équipe du Missouri à celle du Tennessee.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Michael Sam returns to Mizzou

C’était la première fois que Michael Sam revenait à l’université depuis son coming-out. Un comité d’accueil homophobe avait été organisé par la Westboro Baptist Church – qui a pris l’habitude de manifester lors d’enterrements de soldats ou d’homos et dont le slogan le plus connu est «God Hates Fags» («Dieu hait les pédés»), mais malgré le froid et la neige de centaines de personnes sont venues former un cordon sanitaire face aux manifestant.e.s pour permettre à Michael Sam d’accéder au stade sans encombres.

De nombreuses photos de la barrière humaine ont été partagées sur Twitter avec le hashtag #StandWithSam, y compris par l’Université du Misssouri et Michael Sam lui-même, qui a remercié ses soutiens:

Le footballeur a également posté la photo ci-dessous. Sur le panneau de cette église, le message dit: «Nous sommes fiers de toi, Michael Sam». Tout le contraire de la Westboro Baptist Church.

Un reportage de la chaine locale KRCG 13:

‪Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Michael Sam protest draws large opposition‬

Photo via Instagram