Un couple de femmes dans un clip vidéo, ce n’est plus d’une grande originalité. Mais quand le clip est celui d’une star de la variété iranienne, cela change tout. Même si la star en question vit désormais en exil aux États-Unis.

En Iran, les personnes gays, lesbiennes, bi.e.s ou trans’ sont persécutées, arrêtées, torturées voire exécutées en raison de leur identité de genre ou de leur orientation sexuelle, comme le soulignait encore le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la situation des droits de l’Homme en Iran, Ahmed Shaheed en février 2013.

Dans Behesht (Paradis), dont le clip a été posté sur sa page Facebook le jour de la Saint-Valentin, Googoosh chante l’amour plus fort que l’interdit («Tu ne peux pas cesser de m’aimer et je ne peux pas cesser de t’aimer»). «Liberté d’aimer pour tous», clame la vidéo:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Googoosh « Behesht »‬

Via OML.