Une fois n’est pas coutume, Yagg recommande chaudement de regarder Joséphine, ange gardien ce soir sur TF1. D’avance pardon de vous faire subir le jeu des comédien.ne.s, les improbables péripéties du scénario de David Lang et Lionel Cherki et les personnages incapables de prendre la moindre décision si Joséphine ne vient les éclairer. Mais (attention, spoiler!) deux femmes s’embrassent et affichent des gestes d’affection à une heure de grande écoute. Directeur de collection de Joséphine, ange gardien, Ivan Piettre assure n’avoir pas hésité une seule seconde lorsqu’il a été question d’aborder dans la série le «sujet sensible» (sic) de l’homosexualité, indique le dossier de presse.

UNE ÉVOLUTION SALUTAIRE
L’ange qu’incarne Mimie Mathy se rend à Bangkok dans cet épisode intitulé Restons zen! et réalisé par Jean-Marc Seban. Joséphine y vient en aide à plusieurs personnes, dont Romane, jouée par Caroline Guérin. La comédienne avait déjà entretenu une relation avec une autre femme à l’écran en 2010 dans Cœur Océan sur France 2, révèle Toute la télé. Elle s’est rétractée au bout de quelques épisodes et la chaîne a préféré mettre un terme à l’intrigue entre les deux femmes au vu des réaction du public âgé. Dans Joséphine, ange gardien, le personnage de Romane souhaite rester en Thaïlande pour y vivre avec sa compagne rencontrée sur place, alors que son père qui ignore son homosexualité veut la voir revenir en France pour terminer ses études. Le personnage de Joséphine presse Romane de faire son coming-out et de dire la vérité.

«Nous avons voulu traiter [ce sujet] de manière neutre et moderne, sans créer des problèmes lourds», explique Ivan Piettre. On ne trouvera donc pas ici d’éloge du mariage pour tou.te.s ou de la PMA. Mais l’épisode montre une évolution salutaire de la fiction française. Certes pas en termes de qualité – les grosses ficelles de l’intrigue et le culte voué par les personnages à Joséphine laissent perplexe et sceptique – mais parce que TF1 ose montrer un baiser entre deux femmes dans une série familiale installée depuis plusieurs années. Dans l’épisode, seul le père réagit négativement au fait que sa fille est homosexuelle. S’il éprouve au départ des difficultés à prononcer le mot «lesbienne», il finit par enlacer tendrement sa peut-être-future bru lors d’une happy end comme seule Joséphine sait les offrir.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Les premières minutes de «Restons zen!»

Ce soir à 20h50 sur TF1.

Photo TF1