Par notre envoyé spécial Franck Finance-Madureira

La 28e cérémonie des Teddy Awards s’est déroulée vendredi soir dans le faste du Komische Oper de Berlin en présence du maire de Paris, Bertrand Delanoë, honoré par son ami Klaus Wowereit, le maire (gay) de la capitale allemande qui a rendu hommage à son bilan et l’a fait très longuement applaudir.

Le jury des Teddy composés de neuf programmateurs de festivals LGBT a remis le prix du meilleur film à Hoje eu quero voltar sozinho (The way he looks), de Daniel Ribeiro, un teenage movie brésilien autour des amours et amitiés d’un garçon aveugle de 15 ans. Le Teddy du documentaire récompense Der Kreis, du réalisateur suisse Stefan Haupt qui raconte via des reconstitutions et des témoignages l’histoire d’un professeur qui tombe amoureux d’une star travestie au sein du seul réseau gay ayant survécu durant l’Allemagne nazie autour du magazine qui donne son nom au film. L’émotion était palpable dans la salle quand le couple est monté sur scène avec l’équipe du film.
Le court-métrage récompensé, Mondial 2010, suit le voyage d’un couple gay libanais jusqu’à Ramallah et le jury a tenu à donner son prix spécial à Bruce LaBruce, qui quelques semaines avant la sortie de sa « comédie romantique » Gérontophilia sur les écrans français, a séduit avec un nouveau film très étrange Pierrot lunaire (d’après l’oeuvre d’Arnold Schönberg).
Entre des numéros de cabarets et extraits live de la version allemande de Hedwig and the angry inch, de nombreux hommages ont été rendus notamment à la comédienne Elfi Mikesch et au réalisateur militant Rosa von Praunheim, tout deux récompenses d’un Teddy spécial. Hommage également à des figures disparues telles que la comédienne Valeska Gert, le réalisateur Sergej M. Eisenstein ou encore la chanteuse Dusty Springfield.

Le prix David Kato, créé en mémoire à l’activiste ougandais assassiné et qui récompense une personnalité engagée dans les combats pour les droits des LGBT dans le monde, remis au cours de la cérémonie, a récompensé Sotheavy Sou, femme transgenre de 75 ans qui a combattu les Khmers rouges et milite depuis pour les droits des personnes LGBT au Cambodge. La personnalité généreuse de Sotheavy Sou et sa joie visible de voir son combat ainsi honoré a donné lieu à une très belle « standing ovation ». Ce véritable moment de grâce et l’essentiel de cette cérémonie sont à découvrir sur Arte dimanche 16 février à 0h05.