«En décembre dernier, j’expliquais déjà que la Manif pour tous s’étranglait d’un rapport qu’elle n’avait – et n’a toujours pas – compris», écrit Bruno Selun. Le rapport en question, c’est celui qu’a préparé l’eurodéputée autrichienne Ulrike Lunacek, qui propose une feuille de route non-contraignante contre l’homophobie dans l’Union européenne (lire Le Parlement européen approuve le rapport Lunacek).

Sur Le Plus du Nouvel Obs, Bruno Selun raconte la concertation dans la rédaction du texte, le soutien reçu de tous les groupes, dont le PPE, auquel appartiennent les député.e.s UMP et UDI, l’adoption en commission d’un rapport jugé «acceptable» par tou.te.s. Puis commence le travail de sape des réseaux conservateurs.

Un récit édifiant, à lire sur Le Plus.

Photo Union européenne 2014