affiche queer week 2014Pour la cinquième édition de la Queer Week, placée cette année sous le signe des «plaisirs», l’équipe organisatrice, refondue comme chaque année au fil du renouvellement des étudiant.e.s de Sciences Po Paris, a mis les petits plats dans les grands. Une affiche de Tom de Pékin (ci-contre), un rituel d’ouverture de Sébastien Lambeaux, des concours photo et courts-métrages, des projections de films, des performances, en plus des conférences sur les sexualités queer.

L’édition 2014 se veut sexy et artistique, comme l’explique le responsable des événements artistiques, Lucas:

 «La performance est une forme d’art idéale pour un événement comme la Queer Week, parce que les performeurs sont dans une relation directe avec le public, engageante, souvent surprenante. Et en rapport au queer et à notre thème des plaisirs, quel meilleur moyen que la performance pour parler de corps, de sexualité, de désir?»

«Je voulais que la part artistique de la Queer Week ne soit pas annexe, pas décorative, précise-t-il. La question des représentations – de soi, de la société, des corps – est essentielle dans la manière dont tous les stéréotypes sont construits, dont les clichés et discriminations sont perpétués. Alors s’occuper d’art, ce n’est pas que montrer quelques jolies photos, mais bien accompagner tout le travail intellectuel effectué par la Queer Week.»

La Queer Week se tiendra cette année du 24 au 28 mars. Elle est ouverte à tou.te.s et l’entrée est gratuite. Pour proposer plus que ses «événements traditionnels», financés par ses partenaires, l’équipe organisatrice a lancé un appel à dons, auquel les internautes peuvent répondre sur la page Ulule de la Queer Week. C’est aussi sur cette page qu’est présenté le programme. Pas encore convaincu.e.s? Ces chatons attaqués par la «théorie du genre» pourraient bien vous faire changer d’avis:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur La théorie du gender pervertit vos enfants, mais comment…?