LE CHOC DE LA SEMAINE
Crue cette vidéo et plus encore parce qu’en terrible résonance avec les agressions homophobes en Russie. Le Russia Freedom Fund, Athlete Ally, CoPilot et The Fair Games Project sont à l’origine de ce film où l’agression homophobe est un sport populaire. Il dénonce l’oppression en «Russie, Ouganda, Bélize, Arabie Saoudite, Iran et les 76 pays dans le monde où être gay est encore un crime».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Russia Declares Discrimination Newest Olympic Sport‬

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
Du doodle de Google à cette vidéo de la chaîne britannique Channel 4, la toile, au diapason de nombreuses initiatives ou prise de positions, est très rainbow en ce jour de cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Sotchi qui se tiennent jusqu’au 23 février. Une vidéo à ne pas manquer, s’amuse le site britannique Pink News.

Si le lien ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Gay Mountain | Channel 4‬

Channel 4 a également mis son logo en mode rainbow flag:

 

LE TWEET DE LA SEMAINE
The Guardian aussi est dans le ton:

 

LA VIDÉO DE LA SEMAINE (2)
Proposée par l’Institut canadien de la diversité et l’inclusion: «Les JO ont toujours été un peu gays. Battons-nous pour les garder comme ça».

http://youtu.be/effb2JYiKXM

Si le lecteur ne s’affiche pas cliquez sur ‪Luge‬

LE PROGRAMME DE LA SEMAINE
Premières épreuves de qualifications jeudi 6 février, avant la cérémonie d’ouverture, vendredi, à 17h14 heure française (20h14 heure locale). Les premières médailles sont distribuées samedi en snowboard, patinage de vitesse ou ski de bosses. Dimanche, descente, luge monoplace messieurs ou encore saut à ski. Début des tournois de hockey sur glace.

Le calendrier complet est, par exemple, sur le site du Parisien.

LES DÉCLARATIONS DE LA SEMAINE
Tenues dans TV Mag par Daniel Bilalian, directeur des sports de France Télévisions, qui détient les droits de diffusion français des Jeux, à la veille de la cérémonie d’ouverture présentée par lui-même, Alexandre Boyon, le correspondant permanent de France 2 à Moscou Alban Mikoczy, et de l’ancien diplomate et écrivain russe Vladimir Fédorovski:

«Cette présentation aura une connotation éminemment politique, indique-t-il. Nous essayerons de parler des conditions de travail des ouvriers qui ont œuvré sur les sites olympiques, parfois proches de l’esclavage, de la corruption, des budgets qui ont explosé, de la paranoïa sécuritaire, du racisme et de l’homophobie, qui sont des pratiques étendues dans la Russie d’aujourd’hui.»

Céline Géraud reviendra de 7 heures à 8 heures sur France 3 sur les temps forts de la veille et explique qu’elle se «documente sur le système politique russe, la question de l’homophobie, la corruption qui a sévit lors de la construction des sites, explique-t-elle. Je me constitue un dossier pour être opérationnelle s’il se passe quoi que ce soit, car ces JO risquent de créer la polémique. Chaque matin dans l’émission, il y aura une revue de presse et on expliquera comment ils sont perçus tant en Russie qu’à l’étranger.»

LES ATHLÈTES DE LA SEMAINE
Sept femmes et aucun homme, sont, pour l’heure, les athlètes out de ces Jeux: la snowboardeuse australienne Belle Brockhoff, la patineuse de vitesse canadienne Anastasia Bucsis, la fondeuse slovène Barbara Jezeršek, la sauteuse à ski autrichienne Daniela Iraschko-Stolz et trois Néerlandaises: ma patineuse de vitesse néerlandaise sur piste courte Sanne Van Kerkhof et sa compagne Ireen Wüst ainsi que la snowboardeuse Cheryl Maas. Les Pays-Bas, premier pays à avoir ouvert le mariage aux couples de même sexe en 2001.

LE PLACARD DE LA SEMAINE
Pour Javier Fernandez, double champion d’Europe de patinage artistique et porte-drapeau de la délégation espagnole, les homos doivent respecter le pays dans lequel ils/elles vont concourir et donc se faire discret.e.s. Dans un entretien à El Mundo, il explique qu’il faut respecter les lois d’un pays. En gros, retourner dans le placard.

LE CHIFFRE DE LA SEMAINE
98 épreuves dont 49 où figureront des femmes, une presque parité pour ces Jeux: 49 sont masculines, 43 féminines et 6 mixtes comme le relais luge ou le biathlon par équipes ou encore l’épreuve de patinage par équipe.

http://www.youtube.com/watch?v=T23HBElQmaI&feature=player_embedded

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Olympic Games Debuts – Luge Relay | 90 Seconds Of The Olympics‬

LE SPORT DE LA SEMAINE
Du bonheur de pouvoir enfin participer aux Jeux, pour les athlètes du halfpipe à ski qui rejoignent le snowboard dans l’exercice. Les sauteuses à ski sont de la partie sur le petit tremplin.

http://www.youtube.com/watch?v=n03Sg4aor8o

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Olympic Games Debuts – Women’s Ski Jumping | 90 Seconds Of The Olympics‬

Parmi les prétendantes au podium, une Française. Coline Mattel, 18 ans, a été médaillée de bronze aux championnats du monde en 2011. Elle a un mental à toute épreuve comme l’explique son entraîneur dans ce reportage de France 2; elle a le plaisir du vol: «dans le saut à ski, ce que l’on recherche c’est les sensations, le vol, d’essayer d’avoir le plus possible l’impression de voler (…). Dès que c’est fini, on remonte pour retrouver les mêmes sensations».

LA COMBINAISON DE LA SEMAINE
Il était en pistolero à Vancouver en 2010, il participera au slalom en mariachi. Le prince Hubertus Von Hohenlohe est le seul représentant du Mexique aux Jeux. «Second fils du prince Alfonso de Hohenlohe-Langenbourg et de la princesse Ira von Fürstenberg, héritière du groupe italien Fiat, il n’aurait jamais dû naître au Mexique, raconte un portrait de lui dans Paris Match. Ses parents étaient en voyage d’affaire lorsqu’il a décidé de pointer le bout de son nez. Finalement, il ne quittera plus jamais ces terres». Âgé de 55 ans, il a participé à ses premiers JO en 1984 à Sarajevo.

L’ARTISTE DE LA SEMAINE
Été comme hiver, les Jeux réservent souvent d’exotiques surprises. À Sotchi, il y a aura le prince mexicain (ci-dessus) et la violoniste qui courra sous les couleurs thaïlandaises, également en ski alpin. Cela fait quatre ans que Vanessa Vanakorn, 35 ans, espère de cette participation. Elle a réussi, comme Hubertus, à collectionner les points nécessaires pour prétendre aux qualifications olympiques. Sur scène, Vanessa Vanakorn est Vanessa Mae, classique comme elle peut être techno-rock-classique, de Beethoven à Bach, Khatchatourian ou Vivaldi comme le raconte ce portrait de Paris Match. Son répertoire comprend une version très revisitée du Presto de L’Été des Quatre Saisons de Vivaldi:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Vanessa Mae – Storm (Vivaldi Techno)

Elle est ici avec Thomas Bach, le président du Comité international olympique:

LES RASTAS DE LA SEMAINE
Ils n’étaient pas des Jeux depuis douze ans, les bobeurs jamaïcains sont de retour dans l’épreuve à deux. Leur présence rappelle surtout leur odyssée de 1988, aux Jeux de Calgary qui avait inspiré le film Rasta rockets (Cool Running en VO) sorti en 1993:

http://youtu.be/95y3vZNcUbs

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Cool Runnings Trailer (HD)‬

LE LOL DE LA SEMAINE
Partagées avec une certaine bonne humeur et beaucoup d’humour, les conditions dans les logements destinés à la presse des Jeux olympiques dans les montagnes. Pas d’eau ou des dégâts des eaux, des lampes et des tringles à rideaux (avec les anneaux) qui tombent, des poignées volantes…

LES POUPÉES DE LA SEMAINE
Partagée par Cécile Chartrain du club de football des Dégommeuses, cette information: en Allemagne, les enfants pourront désormais jouer avec des Barbies Birgit Prinz et Silvia Neid, deux anciennes vedettes de l’équipe nationale allemande. Le sport féminin, outre-Rhin, fait aussi partie de la culture sportive. L’Allemagne qui s’enorgueillit d’avoir en Nadine Angerer la footballeuse de l’année, l’équivalent du Ballon d’or chez les garçons. L’Allemagne a déjà sa poupée Barbie Angela Merkel.

LA CARTE POSTALE DE LA SEMAINE
Demi-finaliste de l’Open GDF-Suez, Maria Sharapova a ensuite profité de la douceur de l’hiver parisien Place des Vosges. Le tournoi a été reporté, dimanche, par la Russe Anastasia Pavlyuchenkova face à l’Italienne Sara Errani.

 

LE NAVRATILOTWEET DE LA SEMAINE
Martina Navratilova comme nombre d’usagèr.e.s de Twitter a changé son avatar pour afficher le Principe 6 de la Charte olympique et en a été remerciée par Athlete Ally. Allez, on rappelle le Principe 6: «Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique, de sexe ou autres est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique».

 

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse