À travers une série d’articles, l’Observatoire des Transidentités (ODT) dresse un état des lieux sur la scolarité trans’ en 2013. Fin 2012, un document du même type avait déjà était publié. Cependant les différent.e.s chercheurs/euses qui se sont penché.e.s sur ces questions n’ont pas constaté d’avancées notables dans la lutte contre les discriminations et les violences en milieu scolaire et dans la prise en compte des parcours trans’ pendant la scolarité. Ils/elles constatent en outre trop peu de prises en compte de leurs prescriptions sur ces sujets:

«2013 aura été marquée par la participation de l’ODT à des discussions ministérielles pour l’élaboration de dépliants et plaquettes visant à lutter contre les discriminations et le harcèlement à l’école. À la sortie d’un abécédaire contre le harcèlement à l’école, publié par le ministère de l’Éducation nationale fin 2013, il n’était déjà (presque) plus question de genre… encore moins des trans’. Pourquoi un tel déni confirmant un effacement total?»

À travers les exemples du Luxembourg (avec Erik Schneider, militant à l’Intersex & Transgender Luxembourg) et du Brésil où les chiffres concernant les violences et les crimes de haine transphobes sont alarmants, mais aussi les constats des associations Contact et SOS homophobie sur leurs interventions en milieu scolaire, ce dossier «Transidentités et Scolarité» constitue une base pour établir des moyens de lutter efficacement contre les discriminations liées à l’identité de genre.

À lire sur le site de l’ODT.

Photo Capture