«Virgin Radio France aime les homos. Et toi, Vladimir?» En soutien à la communauté LGBT russe à l’approche des Jeux Olympiques de Sotchi, Virgin Radio France a proposé à plusieurs titres de presse nationaux russes de diffuser un visuel au message militant. «Ce qui se passe en Russie, ce n’est vraiment pas terrible, Virgin Radio veut avant tout véhiculer un message de soutien à la diversité et à la différence sexuelle», explique Isabelle Champigneulle, directrice de la communication de la radio privée. Elle rappelle:

«À la base, Virgin Radio, c’est une radio qui soutient la communauté homosexuelle. On s’est toujours engagé sur le sujet de l’homosexualité: Christophe Beaugrand qui anime la matinale, a présenté sur Pink TV. Enora, qui est une icône gay, reçoit beaucoup d’appels dans son émission de jeunes qui font leur coming-out, etc.»

Les réponses reçues sont d’ailleurs cinglantes. Comme «une fin de non recevoir», souligne Isabelle Champigneulle. «Malheureusement, la loi adoptée par la Douma interdit strictement ce genre de publicité», a notamment répondu le quotidien Izvestia. La réponse de l’hebdommadaire Argoumenty i Fakty («Arguments et faits») est tout aussi catégorique:

«Notre audience inclut des groupes de tout âge, dont des adolescents de 16 ans – l’âge limite où on ne définit pas son orientation parfois. Notre publication est fondée sur les valeurs de la famille et des relations traditionnelles entre les hommes et les femmes, et la promotion de relations sexuelles non-traditionnelles ne peut pas être faite dans nos pages.»

Russie_visuel

Si la tentative de Virgin Radio était vouée à l’échec, l’idée était de tenter le tout pour le tout: «On savait bien que ce serait difficile, mais on voulait savoir si en fin de compte il y aurait des gestes», poursuit la directrice de la communication. Elle ajoute:

«Si on peut apporter notre petite pierre à l’édifice, on le fait. Ce sont des grandes batailles des droits qui nous paraissent légitimes.»

De leurs côtés, de nombreux médias comme Channel 4 aux États-Unis ou The Guardian au Royaume-Uni ont multiplié les signes de soutien en modifiant leurs logos aux couleurs de l’arc-en-ciel, à l’image de Google.

Photo Virgin Radio France