Dominique Bertinotti encourageait dans une interview au Monde parue hier, mercredi 5 février, à se mobiliser «sur les réseaux sociaux, par des tribunes dans la presse». La ministre a été entendue puisque le député du Nord Bernard Roman (PS) a publié aujourd’hui une tribune. Il critique notamment celles et ceux qui, à gauche, ont entretenu la confusion entre PMA et GPA.

«Je ne m’étonne pas que les fins esprits de la « Manif pour tous » mettent sur le même plan GPA et la procréation médicalement assistée (PMA). Je regrette en revanche que la confusion ait pu être entretenue par certains membres de l’exécutif ou responsables politiques de mon parti: ils ont tort.»

Le député rappelle par ailleurs que «le droit à la PMA pour toutes les femmes constitue un engagement fort du projet socialiste», dans la mesure où la situation actuelle ne fait qu’alimenter l’hypocrisie d’un système qui en avantage certaines, plus riches. Selon lui, de nombreux médecins sont favorables à l’extension de la PMA, car y avoir recours à l’étranger occasionne un stress qui augmente le taux d’échec. Bernard Roman appelle le gouvernement à aller de l’avant et à ne pas reculer devant les vociférations de la «Manif pour tous», qui ne représente «qu’une minorité de Français».

«Je souhaite que la PMA soit accessible à toutes les femmes et je continuerai à soutenir cette légitime revendication, conclut-il. Je serai donc partie prenante à toute initiative d’où qu’elle vienne qui visera à ouvrir ce nouveau droit, et j’ en appelle toutes celles et tous ceux qui partagent cette conviction pour qu’ils fassent de même.» À lire sur Le Monde.

Photo Yagg