Dimanche 2 février, jour de «Manif pour tous», Twitter a été le théâtre de propos injurieux et homophobes de la part d’utilisateurs – bien évidemment – anonymes envers les pro-égalité. Dernière victime en date Vincent Autin, l’un des deux premiers mariés de la loi Taubira en mai 2013 à Montpellier, menacé de mort après son intervention sur BFMTV vers 17 heures aux côtés de Nicolas Gougain (ancien porte-parole de l’inter-LGBT) par un certain Blondin1980.

Contacté lundi matin par un journaliste du Midi libre, qui retrace l’échange sur Twitter, l’ancien militant montpelliérain assure qu’il portera plainte dans l’après-midi «pour injures homophobes et menaces de mort».

Plus de détails sur l’affaire à lire sur le site du Midi Libre.