Jeudi 30 janvier, à la veille d’un week-end marqué par plusieurs manifestations des pro et des anti égalité, le député EELV de la deuxième circonscription des Français.es établi.e.s hors de France (Amérique latine et Caraïbes) était en chat sur Yagg.

Sergio Coronado: Je suis ravi d’être là et j’en profite pour souhaiter une très belle année à toutes celles et tous ceux qui nous suivent.

bonnemine82: Bonsoir M. Coronado. Pourriez-vous nous dire où en est votre investissement en tant que député pour les jeunes LGBT? Merci par avance pour votre réponse.

Sergio Coronado: C’est un engagement assez constant car lors de mon élection, j’avais répondu à l’invitation du Refuge avec ma collègue Esther Benbassa j’avais prévu un financement dans le cadre de la réserve parlementaire. En circonscription, c’est une question qui fait partie de mes priorités. J’avais par exemple lors de ma visite en Haïti tenu une réunion avec une association LGBT et je me suis engagé à leur apporter un fonds documentaire. Et j’ai sollicité déjà beaucoup de monde mais je lance l’appel ici aussi pour des dons de livres et de documents. Et puis j’avais financé Aides dans le cadre des campagnes de prévention du sida en direction des jeunes.

Hélène: Depuis des années les Verts communiquent sur le thème de l’identité de genre en proposant par exemple des candidats trans’ aux élections. Mais ces effets d’annonces n’ont été suivis d’aucun dépôt de loi quand il est devenu évident que les socialistes n’allaient pas déposer la loi d’identité de genre qu’ils avaient promis pendant les élections. Alors la loi d’identité de genre permettant aux personnes trans’ de changer de sexe sans passer par une opération de réassignement sexuel, c’est pour quand? Quand les poules bios auront des dents?

Sergio Coronado: C’est vrai que sur la question trans’ les Verts sont pionniers. Nous avons présenté des candidates trans’, nous avons eu une élue trans’ et nous présentons à nouveau une candidate à Paris [Pascale Ourbih, ndlr]. Nous avons à chaque fois que c’était possible présenté des amendements en faveur du changement d’état civil et de la depsychiatrisation du parcours. On a une décision à prendre qui est la suivante: Les Verts sont favorables à un modèle argentin qui permet le changement d’état civil sur le déclaratif. Les socialistes y sont opposés. Ils n’iront sans doute pas plus loin que la proposition de loin déposée par Michèle Delaunay. Nous aurons donc à déposer un texte en avril-mai, mais avec la difficulté que ce texte ne soit pas la base de discussions à un changement législatif. Donc ce sera bien avant que les poules bio aient des dents.

christcoret: Bonjour M. Coronado. Nous nous demandons tous qui a financé la « manif pour tous ». Les dirigeants s’étaient engagés à publier les comptes, ce qui est une obligation légale, mais il semble qu’ils ne l’aient pas fait. Avez-vous les moyens de demander une enquête sur les finances de cette association?

Sergio Coronado: On peut demander en effet demander par une question au gouvernement, en tout cas au ministre de l’Intérieur, qui semble très soucieux de l’ordre public, si l’association, de droit ou de fait, a déposé des comptes pour vérifier les financements dont les manifestations ont pu bénéficier. Bonne idée, je vais le faire.

Wamito Lechaton: Bonjour Monsieur Coronado, et merci pour votre mise à disposition et votre engagement. Ma question est: quand l’état va-t-il dissoudre Civitas et Alliance Vitae ainsi que les autres groupuscules identitaires ennemis de la République?

Sergio Coronado:  Je suis un élu disponible mais je ne suis pas sûr que je sois un élu «à disposition». Je ne suis pas convaincu que la démocratie ait à gagner à pratiquer l’interdiction d’organisations pour délit d’opinion. Autant il me semble qu’il faut être ferme lorsque l’on constate des violations de la loi: racisme, homophobie, antisémitisme, et dans ces cas poursuivre systématiquement, autant l’interdiction me paraît bien souvent contreproductive. Ces organisations nous rappellent que le combat pour l’égalité et contre l’homophobie n’est pas gagné et qu’on ne peut pas s’endormir sur nos lauriers.

Charlotte: Alors que le gouvernement semble reculer sur tous les sujets LGBT, on a l’impression que les Verts sont en quelque sorte dans une position idéale pour faire des propositions, en allant parfois très loin, même si elles ont peu de chances d’aboutir, mais ne serait-ce que pour mettre les questions sur la table. Pouvez-vous confirmer ce sentiment?

Sergio Coronado: C’est un sentiment que je peux confirmer mais c’est un sentiment ambivalent, source de frustration, car on dépose des textes qui ont peu de chances d’être adoptés. Dans l’esprit du gouvernement, les questions LGBT semblent avoir été définitivement réglées avec l’adoption de la loi ouvrant le mariage et l’adoption aux couples de même sexe. En fait sur les questions sociétales, comme sur les questions économiques, les socialistes font preuve de conformisme et de conservatisme.

Visiteur: Bonjour du Brésil Monsieur le Député. Vous venez quand à Florianopolis? On aimerait vous serrer la main mon mari et moi 😉

Sergio Coronado: C’est prévu que j’y aille au mois de mars. On aura l’occasion de se croiser là-bas. Ce qui a été surprenant pour moi dans le débat sur le mariage pour tous, j’ai eu très peu d’opposition venant de ma circonscription, au contraire. Et c’est ça le paradoxe, le vent de liberté soufflait en Argentine, en Uruguay, au Mexique, même au Brésil, alors même que nous avions ici en France l’impression qu’une partie de nos concitoyens vivaient encore dans un autre temps.

Antoine: Bonsoir M. Coronado, Quelle position avez-vous concernant la Gestation pour autrui (GPA)? La France n’est pas prête pour cela, mais les États-Unis ou le Canada pratiquent déjà une GPA éthique et encadrée, cependant les enfants ont du mal à obtenir leurs papiers français alors que l’un des parents est français. Le lien du sang devrait s’appliquer sans problème mais l’administration fait de la résistance pour délivrer la CNI ou passeport. Les enfants nés de GPA sont-ils des sous-citoyens? Peut-on juger de la méthode de conception d’un enfant? Merci de vos réponses.

Sergio Coronado: J’avais sur ces questions-là été très offensif et j’avais interrogé de manière insistante la Garde des Sceaux.
Sans prétention, je pense ne pas avoir été totalement étranger à la décision de publication de la circulaire octroyant un document de nationalité aux enfants nés de GPA. Je ne suis pas éloigné de la position d’Elisabeth Badinter sur la mise en place d’une agence publique pour éviter la marchandisation de l’échange. Je rappelle qu’en France, cela a existé dans les années 80 avec des associations qui échappaient à l’échange marchand. Par ailleurs avant d’avoir recours à une GPA, on devrait pouvoir construire une famille avec des proches hétéros ou lesbiennes. Pourquoi faire compliqué quand on peut faire plus simple?

Philippe: Est-il envisageable de mettre au programme des formations des personnels de l’État quant aux discriminations des personnes trans’? Bien souvent, les accueils et services sont vécues comme une grande violence par les personnes concernées.

Sergio Coronado: Tout est possible concernant la lutte contre les discriminations et contre les LGBT phobies. Tout dépend de la volonté politique des gouvernants et du rapport de force. Il n’a échappé à personne la mobilisation contre la «théorie du genre» par les milieux d’extrême droite et intégriste et la réponse pour le moins bête du ministre de l’Éducation Vincent Peillon dénonçant la supposée «théorie du genre».

coronado-chat-yagg-30-01-2014

Thomas: Que pensez vous de l’oubli de la PMA par le gouvernement socialiste? Pourquoi autant d’opposition en France selon vous?

Sergio Coronado: Un scandale, cet oubli! Je reste persuadé qu’il n’y aurait pas eu davantage d’opposition au mariage pour tous si le gouvernement avait décidé d’inclure la PMA. Je rappelle d’ailleurs que les enquêtes d’opinion, de manière constante, indiquait une plus grande opposition à l’adoption par les couples de même sexe qu’à la procréation médicalement assistée. C’est une occasion manquée et une grande injustice, les femmes ayant des moyens financiers peuvent toujours se rendre à l’étranger, les autres c’est tant pis pour elles.

Bérénice: On a parfois l’impression que le gouvernement veut tout maitriser. Votre collègue du Sénat Esther Benbassa avait par exemple déposé une proposition de loi sur le mariage qui n’a pas été discutée parce qu’il fallait que ça vienne des ministres. Est-ce que c’est difficile de travailler dans ces conditions?

Sergio Coronado: C’est une proposition de loi qu’Esther Benbassa avait déposée au Sénat et moi à l’Assemblée. En effet sous la Ve République, c’est le gouvernement qui a la main et qui impose souvent la loi au Parlement. Si on avait un gouvernement plus audacieux, moins frileux sur le front de l’égalité des droits et des libertés, on n’aurait pas à se plaindre. C’est loin d’être le cas et en effet l’initiative parlementaire est brimée en raison de cette situation.

Alex: Les socialistes ont beaucoup déçu l’an dernier sur les sujets LGBT, malgré l’ouverture du mariage. Ils ont aussi déçu sur des sujets plus généralistes. Est-ce que vous, en tant qu’élu de gauche, êtes déçu aussi?

Sergio Coronado: Je n’ai pas voté le budget cette année. Je crois que ça suffit pour définir mon état d’esprit. Seul.e.s trois élu.e.s de la majorité n’ont pas voté le budget.

Bertrand: Mon mari a la double nationalité et nous avons contracté un mariage ici au Brésil en octobre dernier… Et il est marié avec ses papiers brésiliens. Va-t-il être compliqué de faire reconnaitre notre mariage en France? Les consulats s’occupent-ils de cela?

Sergio Coronado: Oui, les consulats s’occupent de cela et ce qui facilitera la transcription, c’est que votre mari est binational. Les consulats s’occupent de toutes les questions d’état civil.

Rose: Combien de couleuvres pensez-vous que Dominique Bertinotti avalera avant de démissionner?

Sergio Coronado: Elle ne démissionnera jamais.

Benji: Bonjour, Au Vatican, le 9 janvier 2012, Benoit XVI a affirmé que «le mariage des couples homosexuels constitue une menace pour l’avenir de l’humanité». Il a démissionné par la suite. Que prévoit le droit international pour ce type de propos incitant à la haine? Si un évêque dit cela sur le territoire français, peut-il être poursuivi? Merci.

Sergio Coronado: On peut décider d’engager des poursuites sans aucune garantie que la plainte sera recevable. Mais je ne comprends pourquoi vous vous interrogez alors que ces propos nous les avons entendus pendant un an de la part de la droite extrème et des représentants de l’Église.

Philippe: Vous faites des réunions à l’étranger? Je suis homo (français!) qui vit a Buenos-Aires et j’aimerais bien voir mon député…

Sergio Coronado: J’y serai sans doute avant la mi-mars, j’annonce ma venue par email à tous les Français.e.s inscrit.e.s au consulat et qui ont laissé leur courriel et c’est aussi annoncé sur le site de l’ambassade.

Aurore: On parle beaucoup en ce moment de «théorie du genre». Les anti se servent du fait que dans certains communiqués du PS (en 2011), Najat Vallaud Belkacem employait l’expression sans guillemets. Comment peut-on corriger ce problème?

Sergio Coronado: C’est difficile de former aux études de genre des gens qui n’ont une approche que cosmétique de ces questions. Je crois que le gouvernement a tort de rentrer dans ce jeu-là. Les attaques de la droite contre la supposée «théorie du genre» n’ont pour objectif que de lutter contre l’égalité et la déconstruction des stéréotypes sexués.

Krim33: Bonjour. Vous êtes très peu de parlementaires à être out. Comment l’expliquez-vous? En avez-vous discuté avec des collègues au placard?

Sergio Coronado: Nous ne sommes que trois à être out. Corinne Bouchoux au Sénat, Franck Riester et moi à l’Assemblée. Est-ce que j’ai discuté de ce «douloureux problème» avec mes collègues dans le placard? Pas franchement, car ça me dépasse. Il m’est arrivé de faire des blagues qui ne sont pas toujours bien comprises.

Jonny: Bonjour. Sincèrement, croyez-vous que la PMA sera ouverte aux couples de femmes pendant cette législature?

Sergio Coronado: Je pense que si on ne tente pas de mener la bataille sur la PMA, nous n’obtiendrons rien. Est-ce que je fais confiance au gouvernement pour faire ce qu’il a refusé de faire pendant le mariage pour tous? Non mais je crois à la mobilisation de l’opinion, des militants. Comme le mariage s’est imposé au PS, la PMA peut s’imposer à cette majorité.

Grégoire: Quels progrès concernant les droits des trans peut-on attendre d’ici à la fin de la mandature?

Sergio Coronado: Un texte de loi sur le changement d’état civil et sur le parcours de transition. C’est tout ce qu’on pourrait qualifier de progrès. Najat Vallaud-Belkacem s’est engagée à prendre en compte une initiative parlementaire. Les écologistes la prendront aux mots.

Yagg: Le chat est maintenant terminé. Le mot de la fin à notre invité…

Sergio Coronado: Tout d’abord, il faut rester mobilisé, ne pas laisser la rue aux homophobes, aux racistes et aux fascistes. De ne pas se démoraliser car il suffit de regarder ailleurs, il y a des motifs de mobilisation comme la régression des lois russes mais aussi des motifs de satisfaction et ma circonscription en est un bel exemple.

Photos Xavier Héraud