Plusieurs centaines de personnes étaient présentes hier, samedi 1er février, pour un rassemblement de soutien aux LGBT de Russie à quelques jours du début des Jeux olympiques de Sotchi. Pour Alix Zuinghedau, porte-parole de l’Inter-LGBT en charge des questions internationales, Vladimir Poutine utilise les personnes LGBT comme boucs émissaires.

«Il accuse en particulier les LGBT d’être responsables du déclin de son pays, notamment du déclin démographique de la Russie. Pourtant c’est la discrimination d’État qui nourrit les problèmes sanitaires du pays! Depuis 10 ans, les politiques discriminatoires de Poutine sont allées à l’encontre de toute logique en matière de santé publique. Résultat: alors que partout ailleurs les nouvelles contaminations au VIH ont été considérablement réduites, la Russie fait partie des rares pays où elles explosent. Aujourd’hui, il y a un million de personnes séropositives dans le pays, soit une multiplication par 10 en 10 ans!»

Quelques heures plus tard, une manifestation a également eu lieu à Paris et dans d’autres villes de France et d’Europe pour soutenir le droit des femmes à recourir à l’IVG.

Photos Paris I Queer You (Rassemblement pour les LGBT de Russie) et Judith Silberfeld (Manifestation pro-IVG)