Tandis que les opposant.e.s à l’égalité des droits défilent dans les rues, le gouvernement semble reculer un peu plus quant aux engagements de François Hollande sur la PMA. Dans une interview accordée au Journal du dimanche, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls s’est montré très clair. Fustigeant l’UMP pour son soutien à la «Manif pour tous», il en a profité pour indiquer «qu’il n’y aura ni GPA ni PMA».

Présente sur le plateau de BFM TV vendredi, la ministre de la Famille Dominique Bertinotti s’était contentée de préciser que la PMA ne figurera pas dans la loi Famille. Elle avait ajouté que le contenu de ce texte ne connaîtra aucun bouleversement, quelle que soit la décision du Comité consultatif national d’éthique. Si elle est personnellement favorable à l’ouverture de la PMA aux couples de femmes, la ministre avait souligné qu’il fallait se plier à la méthodologie adoptée par le président de la République.

Photo YouTube