LA CHANSON DE LA SEMAINE
Invisible, nouveau titre de U2, sera dévoilé lors du Super Bowl, la finale du championnat de football américain, dimanche, qui oppose à New York les Broncos de Denver aux Seahawks de Seattle. La chanson, diffusée dans une publicité, sera proposée en téléchargement libre pendant 24 heures sur iTunes. Un dollar sera reversé jusqu’à hauteur de 2 millions de dollars, par Bank Of America, au profit de Red, une division de l’ONG One qui lutte contre la pauvreté, et dédiée au combat contre la propagation du VIH, de la malaria et de la tuberculose. Invisible est l’un des titres du nouvel album du groupe irlandais prévu au printemps 2014.

LA PUBLICITÉ DE LA SEMAINE
Présentée par elle-même lors de son émission, la pub d’Ellen DeGeneres pour une appli musicale, parmi les dizaines d’annonces du Super Bowl:

http://youtu.be/jJR6YV4WAnM

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Ellen Reveals Her Beats Music Super Bowl Commercial‬

Le site The Advocate en profite pour proposer un panorama des meilleures ou pires publicités vues du côté LGBT.

LE COMING-OUT DE LA SEMAINE
Ensemble, elles partagent l’amour et une passion pour la boxe, s’entraînent ensemble. C’est donc à sa compagne, Johanna «Yoki» Giménez, que la boxeuse argentine Ana Laura «La Monita» Esteche a adressé ses premiers remerciements, le 20 janvier, après avoir revêtu la ceinture de championne du monde de poids légers WBA:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Boxer Ana Laura « La Monita » Esteche comes out after winning world championship belt

LA FLAMME DE LA SEMAINE
Il y aura la flamme olympique à Sotchi pendant les Jeux olympiques du 7 au 23 février. Il y aura aussi une flamme arc-en-ciel qui brillera sur la Potsdamer Platz, à Berlin. L’initiative est portée par Enough is enough. L’association de lutte pour les droits LGBT avait présenté avec la version allemande du magazine GQ une campagne de lutte contre l’homophobie faite de baisers.

LA LISTE DE LA SEMAINE
The Advocate a compté le nombre d’athlètes out en lice à Sotchi. La liste est brève: la snowboardeuse australienne Belle Brockhoff, la patineuse néerlandaise de short-track Sanne Van Kerkhof, sa compatriote sur la vitesse Irene Wüst; une autre patineuse de vitesse, la Canadienne Anastasia Bucsis, et la fondeuse slovène Barbara Jezeršek, auxquelles il faut ajouter la snowboardeuse néerlandaise Cheryl Maas.

L’ABSENT DE LA SEMAINE
Et oui, cela manque de garçons. Blake Skjellerup ne sera pas de la partie aux Jeux olympiques de Sotchi. Trente-troisième des sélections (pour 32 places), le patineur (short-track) néo-zélandais out pouvait «espérer» un forfait qui n’est pas venu.

LA MISE EN GARDE DE LA SEMAINE
Éviter de porter des tenues ou d’arborer des logos aux couleurs des États-Unis hors des enceintes de compétition. Le département d’État américain et le Comité olympique américain, qui ont donné cette consigne aux athlètes qui partent à Sotchi, jouent la prudence. La porte-parole du département d’État, Marie Harf, a expliqué que ces préceptes n’étaient pas «un cas unique»: les États-Unis donnent en général ces mêmes conseils pour «les grands évènements internationaux».

La région de Sotchi est en état d’alerte maximum après des menaces d’islamistes du Caucase russe sur d’éventuels attentats pendant les Jeux. En décembre 2013, des attentats suicide ont fait 34 morts à Volgograd, dans le sud de la Russie.

La sécurité est devenu l’un des principaux postes de préoccupation et de dépense des comités d’organisation. En 2002, à Salt Lake City (États-Unis), les mesures étaient également très fortes, six mois après les attentats du 11 septembre. Des membres des forces spéciales de la gendarmerie (GIGN) et de la police françaises (Raid) accompagneront les athlètes français.es pour assurer leur sécurité aux Jeux, a indiqué Valérie Fourneyron, ministre des sports, dans un entretien au Parisien jeudi.

LA DÉCLARATION DE LA SEMAINE
Valérie Fourneyron assistera donc à la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques «car il s’agit d’une compétition majeure, a-t-elle redit au Parisien. Cela ne nous empêche pas de rappeler nos exigences vis-à-vis de l’État qui nous accueille, en termes de respect des conventions internationales, des droits de l’Homme (…) Il ne faut pas se priver de répéter nos messages de lutte contre toutes les discriminations, mais les JO doivent rester un grand événement sportif. Il faut que ce soit l’opportunité de se faire entendre, pas l’alibi pour».

Interrogée sur un éventuel soutien aux LGBT, la ministre des sport répond: «On ne le condamnerait pas. On a toujours été attentif au fait qu’on n’instrumentalise pas les sportifs et qu’on leur laisse leur liberté. Si un athlète français veut s’exprimer sur la lutte contre les discriminations, qu’il le fasse, dans le respect de la charte olympique». Le principe 50 de cette dernière précise qu’«aucune sorte de démonstration ou de propagande politique, religieuse ou raciale n’est autorisée dans un lieu, site ou autre emplacement olympique».

Sur les 52 athlètes, dont une dizaine présent.e.s aux Jeux olympiques, qui ont rejoint la campagne Principle 6 et demandent au président russe Vladimir Poutine de revenir sur les lois homophobes, aucun.e n’est Français.e.

LE TWEET DE LA SEMAINE
Partagé par All Out en Français pour la manifestation du 5 février, journée de mobilisation mondiale pour le respect du Principe 6 de la Charte olympique («Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique, de sexe ou autres est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique»):

LE VINE DE LA SEMAINE
Lolo Jones et ses collègues du bobsleigh se sont bien amusées, mais leur coach est bien plus sérieux.

LES CRUNCHS DE LA SEMAINE
Début du Tournoi des Six Nations pour les équipes de France et cela commence bien: par le crunch. France-Angleterre. Chez les femmes comme chez les hommes, c’est le sommet parmi les sommets de la compétition, samedi, au Stade des Alpes de Grenoble (20h55). Les Bleues qui avaient battu le XV de la rose lors du Tournoi 2013, dans l’antre du rugby anglais à Twickenham, ont été balayées sur la même pelouse lors de la tournée de novembre (40-20).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur France féminines : De la revanche dans l’air

Ce soir, l’Irlande reçoit l’Écosse (20h30); dimanche l’Italie se déplace face au Pays de Galles (14 heures). Les Françaises recevront l’Italie le 8 février à Blagnac, avant de partir au Pays de Galles le 23 février, puis en Écosse le 9 mars. Elles termineront le Tournoi par la réception de l’Irlande – tenantes du titre avec grand chelem à la clef, le 14 mars. Dernière victoire de la France dans le Tournoi, un grand chelem en 2005.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪Ireland face tough battle to retain title‬

La France accueillera la Coupe du monde de rugby en août.

Le XV de France masculin joue, lui, au Stade de France samedi à 18 heures. Le tenant du titre, le Pays de Galles, ouvre le bal contre l’Italie, à Cardiff (15h30). L’Irlande reçoit l’Écosse à 16 heures.

LA «JOURNÉE» DE LA SEMAINE
Une journée, presque un week-end, consacrée à la visibilité du sport féminin. «7% des retransmissions sportives concernent les féminines et 95% d’entre elles sont sur des chaînes payantes», regrette Christine Kelly, membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel à l’initiative du projet avec le ministère des Sports et celui des Droits des femmes.

Des dizaines de médias se prêtent au jeu. Parmi eux, Eurosport, déjà très engagé dans la diffusion de sports au féminin. «En soi, cette journée des «24 heures» ne constituera pas un chamboulement colossal pour des abonnés habitués à visionner chaque jour du sport féminin sur Eurosport (…), indique un article de Foot d’Elle. « ne fallait pas que les téléspectateurs se sentent obligés de regarder. Dans ce cas précis, cela aurait été contre-productif, y explique Jérôme Papin, rédacteur en chef adjoint, chargé du contenu éditorial. Le sport féminin ne doit pas être une contrainte.»

Le programme complet est sur le site de Femixsports.

C’est hétéroclite du côté de France Télévisions qui retransmet notamment des matches féminins. Comme en 2013, il y aura donc les deux crunches sur les chaînes du groupe, ou la rencontre de la 15e journée du championnat de France de football entre le Paris Saint Germain (2e) et Montpellier (3e). France Ô propose, par exemple, trois épisodes de la série documentaire Retour aux sources sur la sprinteuse Christine Aaron (11h05); Laura Flessel (13 h 05) et Malia Metella (13h55).

France Télévisions instille également du sport féminin dans ses émissions comme 30 millions d’amis. Cela peut paraître culcul la praline, mais c’est défendable. Pas incohérent de faire intervenir des sportives hors de leur cadre sportif.

LE GRAND ÉCART DE LA SEMAINE (BIS)
Mais comment évaluer la sincérité de France Télévisions? Pas en regardant la bande-annonce de la couverture des Jeux olympiques de Sotchi dont le groupe a l’exclusivité. Outre les blagues lourdes, on compte 4 femmes pour 28 envoyé.e.s spéciaux/ales, consultant.e.s et journalistes.

Justement, la place des femmes dans la présentation d’émissions sportives et dans les commentaires de compétitions sportives, c’est le thème du magazine Médias, sur France 5, à 12 h 35, dimanche 2 février.

LA FLASHMOB DE LA SEMAINE
Sur Respect, d’Aretha Franklin, la flashmob sous la Tour Eiffel, samedi à 10 heures pour lancer la journée. 150 sportives sont attendues. Pour y participer et répéter avant, voici la chorégraphie imaginée par Odile Bastien:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur ‪TUTORIEL de répétition 2 Flashmob 1er février 2014 « 24h du sport féminin »‬

L’ENTRETIEN DE LA SEMAINE
«Je crois que le sport féminin n’a jamais pris son envol», triste constat d’Amélie Mauresmo, mardi 28 janvier, sur RTL. La co-directrice du tournoi GDF-Suez qui se dispute à Paris jusqu’à dimanche (quarts de finale ce vendredi avec Maria Sharapova, Angélique Kerber, Alizé Cornet ou Sara Errani) estime que ce coup de projecteur peut sensibiliser sur les sports féminins et éventuellement changer les habitudes des spectateurs et téléspectateurs.

LA COULEUR DE LA SEMAINE
La Fédération française de basket offre des ballons de basket roses aux filles nées le 1er février 2014. Le ballon classique aurait été suffisant… celui, comme le montre cette affiche, avec lequel jouent les joueuses de l’équipe de France, doubles championnes d’Europe (2001, 2009), triple vice-championnes d’Europe (1993, 1999, 2013) et vice-championnes olympiques (2012): le plus beau palmarès du sport féminin collectif français.

LES DROITS DE LA SEMAINE
D8 et D17 conservent les droits des équipes de France féminine et espoirs jusqu’en 2018, a annoncé la Fédération française de football, jeudi 30 janvier. La FFF a également attribué les droits, pour la même période, de matches de Championnat de France féminin de football et de Coupe de France à Eurosport et France 4. La Finale de la Coupe de France Féminine sera diffusée en direct sur la chaîne payante et sur la chaîne gratuite. Entre 16 et 22 rencontres seront proposées par ces deux chaînes.

LE NAVRATILOTWEET DE LA SEMAINE
En forme de mâchi-mâchon de la semaine, Martina Navratilova partage une article du New York Times sur l’art absolu de la sauce marinara.

 

Retrouvez Bénédicte Mathieu dans Le Club Europe 1 Sport sur Europe 1 dimanche 2 février à partir de 20 heures.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse

Illustration Enough is Enough