Pendant deux ans, Christian Seidel a été Christiane. Ce producteur allemand a vécu comme une femme pour interroger les codes de la masculinité et de la féminité, sans pour autant se définir comme trans’. En plus d’un livre relatant son expérience, Die Frau in mir (« La femme en moi ») disponible aux éditions Heyne, un documentaire réalisé par Dariusch Rafiy retrace une année dans sa vie. S’il se rapproche de son épouse et s’entend mieux avec les femmes de son entourage, il voit des tensions apparaître avec les hommes. Peu à peu, son corps se transforme et acquiert des caractères qu’il avait jusque-là crus féminins. Cela interroge ses propres préjugés puisqu’il en vient à se demander s’il ne caricature pas lui-même le fait d’être une femme. La conclusion, indique le synopsis disponible sur le site d’Arte, c’est que «notre identité, avant d’être masculine ou féminine, est individuelle».

À voir ce soir à 23h15 sur Arte.