Sur son site officiel, le chanteur Elton John a publié un communiqué dans lequel il indique son désir de présenter des militant.e.s LGBT russes à Vladimir Poutine pour pousser le chef d’État à faire marche arrière sur la loi «anti-propagande homosexuelle». Présent à Moscou en décembre pour un concert, il avait eu l’opportunité de converser avec des militant.e.s qui lui ont fait part de leur quotidien.

«Les gens que j’ai rencontrés à Moscou – des gays et des lesbiennes âgé.e.s de 20 à 40 ans – m’ont raconté comment leurs sont parvenues des menaces de groupes de vigilance désireux de les « soigner » de l’homosexualité en les arrosant d’urine ou en les battant. Un jeune homme a été suivi à la sortie d’un club gay par ce qui semblait être un chauffeur de taxi qui a essayé de l’étrangler avec une corde de guitare parce qu’il était « sodomite ».

Tout le monde a vécu des agressions verbales ou physiques, au travail, dans les bars et les restaurants ou dans la rue, depuis que la législation est entrée en vigueur en juin dernier. Et le travail vital de prévention sur le VIH apporté par la communauté homosexuelle a été considéré comme de la « propagande homosexuelle » et a été arrêté.

Il est très clair pour moi que même si les personnes étrangères comme moi qui visitent la Russie ne sont pas touchées par cette nouvelle loi (et le président Poutine l’a récemment confirmé), c’est tout à fait différent pour les habitant.e.s du pays.»

S’il ne précise pas à quelle occasion il se rendra en Russie à nouveau, Elton John compte la prochaine fois rencontrer le président russe:

«Je serais heureux de pouvoir présenter au président Poutine quelques Russes qui méritent d’être entendu.e.s, et qui méritent d’être traité.e.s dans leur propre pays avec le même respect et la même chaleur que moi lors de ma dernière visite.»

Cette annonce du chanteur tombe plutôt bien puisque Vladimir Poutine a indiqué il y a quelques jours être fan d’Elton John, rapporte Le Figaro. Le président russe a qualifié le chanteur britannique de «personne extraordinaire» et de «musicien à part» aimé par des millions de personnes… «en dépit de son orientation sexuelle».

Photo YouTube