Avec son calendrier, le groupe Randstad s’est lancé depuis trois ans dans la lutte contre les discriminations avec à l’appui l’humour du dessinateur Antoine Chéreau. «Compte tenu de sa popularité, nous avons édité 2000 calendriers de plus que l’année dernière», se réjouit Sébastien Buffet, attaché de presse du groupe. Un exemplaire a été remis à chaque personne travaillant au siège social, et les agences locales en ont également reçu. Les vignettes sont par ailleurs disponibles sur les réseaux sociaux.

Si cette année, l’accent a été mis sur le fait religieux dans l’entreprise, trois des 12 dessins du calendrier mentionnent explicitement des problématiques touchant des personnes LGBT dans l’entreprise.

L’un joue sur la politique des quotas:

bd randstad quota 1

Un autre évoque la transphobie et l’égalité femmes-hommes:

bd randstad transphobie 2

Le troisième concerne l’homophobie:

bd randstad homophobie 3

Pour le groupe, le message à faire passer est que l’orientation sexuelle ou l’identité de genre n’ont pas à être pris en compte lorsqu’il est question de recrutement: «Quelle que soit l’orientation sexuelle, que vous soyez transgenre, hétéro, gay, bisexuel.le ou lesbienne, ce qui compte, ce sont vos compétences, assure Sébastien Buffet. Cela se traduit dans notre gestion des ressources humaines par la lutte contre toutes les discriminations. Cette politique est une impulsion venue notamment du directeur général du groupe Abdel Aïssou.» Ce dernier l’avait d’ailleurs affirmé lors d’un chat sur Yagg Pro: «Notre entreprise est gay-friendly».

S’il n’y a pas d’association dédiée aux salarié.e.s LGBT au sein même du groupe qui compte 4000 collaborateurs/trices, Sébastien Buffet est formel: les mêmes avantages sont accordés à tous les couples, sans distinction, et à titre individuel, des garanties sont également apportées à chacun.e. L’entreprise spécialisée dans les ressources humaines estime avoir «une responsabilité sociétale» qui découle de son cœur de métier en sorte que tou.te.s trouvent du travail «sur la seule base des compétences et de l’expérience», détaille Sébastien Buffet.

C’est dans cette logique qu’un outil d’évaluation des entreprises, le Quick-scan, a été élaboré il y a trois ans entre L’Autre Cercle et l’Institut Randstad. En collaboration avec l’association Le Refuge et Yagg, le groupe a par ailleurs lancé sa troisième édition du concours d’initiatives contre l’homophobie et la transphobie.

Illustrations Antoine Chéreau / Randstad