[mise à jour, 11h] Correction du rôle de Luke Evans

Une interview de Ian McKellen à un magazine allemand en 2012 a récemment refait surface. Le Gandalf du Seigneur des Anneaux et du Hobbit y a révélé que d’autres comédiens de la saga sont homosexuels. Parmi eux, Luke Evans et Lee Pace. Le premier joue l’archer dans le deuxième opus du Hobbit, le second incarne le roi des elfes, Thranduil. L’occasion pour Nico Lang, dont les contributions ont été publiées dans le LA Times et le Huffington Post, de s’interroger sur l’opportunité d’être homosexuel à Hollywood.

Entre Luke Evans et Lee Pace, il y a une grande différence sur la façon d’aborder cet aspect. Par ses choix de carrière mais aussi ses propos en interview, Lee Pace est perçu comme étant homo sans jamais avoir eu à le dire. On le compare d’ailleurs à Zachary Quinto. En revanche, si Luke Evans avait déclaré être gay à The Advocate en 2002, il est aujourd’hui fiancé à une femme. Est-il sincèrement amoureux d’elle ou lui permet-elle de paraître hétérosexuel? Car à Hollywood, on n’a pas les mêmes rôles et opportunités suivant son orientation sexuelle. Luke Evans était à l’affiche de Fast & Furious 6 et sera bientôt le héros d’un film mêlant fantastique et action. Des rôles «physiques» pour lesquels les comédien.ne.s homos ne sont pas en odeur de sainteté, comme l’analyse une journaliste du Daily Beast:

«Quand on est ouvertement homo, on peut difficilement devenir le prochain Russell Crowe, mais on peut avoir un parcours intéressant. Zachary Quinto et Luke Evans, ont pris, en quelque sorte, des chemins parallèles. Tandis que le premier est un acteur à personnages, le suivant pourrait être un capitaine Kirk [le beau héros dans Star Strek, ndlr]. On ne donne pas le même nombre de dollars en fonction des rôles.»

À lire sur Salon.