À Montréal, autour de Léa (Noémie Yelle) gravite un groupe d’amies, lesbiennes ou non. Le principe n’est pas sans rappeler The L Word (qui fête ses 10 ans), mais c’est, pour l’instant du moins, le seul point commun. Les scènes entre les personnages sont entrecoupées d’interviews, donnant à Féminin/Féminin un air de docu-réalité.

«J’ai toujours travaillé dans l’hyperréalisme, a expliqué Chloé Robichaud à La Presse. Peut-être que je le pousse plus loin en jouant avec les codes du documentaire. Cela fait aussi en sorte que les comédiennes donnent des réponses qui ressembleraient à ce que de vraies lesbiennes diraient. Cette partie de faux documentaire permet donc de donner une voix aux lesbiennes.»

Le premier épisode, qui dure une quinzaine de minutes, est plutôt une très bonne surprise. On regrettera néanmoins que les dialogues en anglais ne soient pas sous-titrés, alors que le sont ceux en français.

Le deuxième épisode est annoncé pour le mois de juin, les suivants – la première saison devrait en compter huit au total – seront diffusés chaque semaine. «On ne se limitera pas à une seule saison, promet Chloé Robichaud, citée par Le Journal de Montréal. Si on sent qu’il y a un bel engouement, on va poursuivre.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur FÉMININ/FÉMININ – épisode 1

Pour participer au financement des épisodes suivants, rendez-vous sur yolomolo.

Le site LSTW.

Féminin/Féminin, écrit et réalisé par Chloé Robichaud. Avec Noémie Yell, Eliane Gagnon, Carla Turcotte, Kimberly Laferriere, Eve Duranceau, Alexa-Jeanne Dubé.