Les plus récentes études scientifiques montrent que la taille du pénis est plus petite que ce qu’on pensait avec des études comme le rapport Kinsey ou l’étude Durex. Une des raisons est que ces études étaient basées sur du déclaratif et les hommes ont tendance à surévaluer la taille de leur sexe.

C’est d’autant plus vrai dans la communauté gay, selon Noah Michelson, rédacteur des pages gays du Huffington Post, cité par cet article de Salon. Selon lui, tout cela a à voir avec une homophobie interiorisée et avec un sentiment d’insécurité par rapport à sa propre masculinité. « Vous voulez avoir une grosse bite et vous voulez quelqu’un qui a une grosse bite. Vous voulez être avec « un homme ». »

Selon l’enquête de Nico Lang, qui a interviewé de nombreux gays de différentes origines, la taille du pénis est aussi souvent associée au pouvoir et à l’origine éthnique.

A lire sur Salon.