Le 18 janvier 2004, lesAméricain.e.s découvraient à la télévision Shane, Papi, Marina, Jenny… Oui cela fait dix ans aujourd’hui que « The L Word » la première série télé sur des lesbiennes était diffusée sur Showtime. Beaucoup de choses ont changé depuis. Dans la vraie vie, les droits des lesbiennes et des gays ont progressé aux Etats-Unis, où des Etats ont ouverts le mariage aux couples de même sexe. Le changement est aussi perceptible à la télévision américaine, où de plus de plus de séries grand public présentent des personnages de lesbiennes ou de bisexuelles (dans Grey’s Anatomy, Glee, Pretty Little Liars, etc.).
« The L Word » a été créée par Ilene Chaiken et elle décrit la vie et les amours d’un groupe de femmes lesbiennes, bisexuelles ou transsexuelles et de leur entourage dans la ville de West Hollywood, près de Los Angeles. En France, selon Wikipédia, la série a été diffusée sur plusieurs chaînes : les trois premières saisons sont passées sur Canal+ à partir du 19 juin 2005, Pink TV a rediffusé les deux premières saisons à partir du 4 juin 2006. En 2009, les trois premières saisons repassent sur Téva, ainsi que sur June. À partir du 20 janvier 2010, la saison 1 est rediffusée sur Virgin 17.

La série a tenu six saisons et elle avait ses imperfections, comme l’explique sur SheWired la critique télé lesbienne Victoria A. Brownworth, mais cette série a eu un impact très important: « Que vous aimiez ou pas « The L Word », c’est une série qui a compté. Même si la série vous disait qui et ce que vous n’étiez pas- vous n’étiez pas Alice (Leisha Hailey) mais vous auriez vraiment pu être Helena (Rachel Shelley)– c’est une série qui vous faisait réfléchir. « The L Word » exigeait qu’on nous propose plus de personnages lesbiens à la télé. »