L’ENTRETIEN DE LA SEMAINE
Elle ira et n’a pas prévu de se taire. Billie Jean King l’a joué dure à cuire, lors de l’émission The Colbert Report, jeudi soir, aux États-Unis. La championne de tennis explique qu’elle n’éludera pas les questions. Elle risque la prison en raison des lois homophobes en vigueur en Russie? «Je crois que je vais prendre ce risque».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Sport Report – Billie Jean King

LA PRÉCISION DE LA SEMAINE
«La période des Jeux doit être neutre», estime Valérie Fourneyron, ministre des Sports dans un entretien au Monde.

Même si la question du boycott n’a été qu’effleurée à la veille de l’événement, la ministre estime que boycotter les Jeux en raison des violations des droits humains perpétrés par la Russie n’est pas une solution. «On peut être plus utiles en y allant, car les Jeux sont un moment où on peut obtenir des avancées politiques. Cela s’est produit en Chine et, on l’a encore vu en Russie ces dernières semaines avec des libérations d’opposants au régime. Sur place, j’ai prévu de rencontrer des ONG. Aller aux Jeux ne signifie pas fermer les yeux sur ce qui se déroule sur place…»

LA CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA SEMAINE
Pas celle-là, une autre. Valérie Fourneyron et Laurent Fabius se sont retrouvé.e.s, mercredi 15 janvier, au Quai d’Orsay pour présenter une initiative autour de la diplomatie sportive afin, indique le ministère des Affaires étrangères, d’aider les entreprises françaises sur les marchés liés au sport; soutenir les candidatures françaises pour l’organisation des grands événements sportifs; renforcer la présence de la France dans les instances sportives internationales.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Les grands axes de la diplomatie sportive de la France : discours de Laurent Fabius (15/01/2014)

LE COMING-OUT DE LA SEMAINE
Il est semi-professionnel, il est ailier à Gainsborough Trinity, Liam Davis a fait son coming-out dans le Lincolnshire Echo samedi 11 janvier. Il est devenu le premier joueur pro (ou semi-pro) à être out en Angleterre, toujours en activité: «J’espère que je ne resterai pas le seul footballeur out pendant les 10 prochaines années. Personne ne veut être poussé hors du placard, mais j’espère que les autres verront qu’il y a déjà quelqu’un qui est sorti. J’espère que nous pourrons atteindre un stade où ce ne sera pas un problème et que les gens pourront juste passer à autre chose.»

L’OPINION DE LA SEMAINE
Postée par Marc Naimark, vice-président aux affaires externes de la fédération des Gay Games, qui réagit au coming-out du footballeur allemand Thomas Hitzlsperger mais précise que le timing peut être crucial:

«Nous devons apprécier à leur juste valeur les athlètes de haut niveau qui font leur coming-out. Mais le moment qu’ils choisissent pour le faire importe beaucoup. Parmi les craintes qui empêchent les athlètes, et tout particulièrement les jeunes, de sortir du placard figure celle qu’une partie de leur identité, le sport, soit sacrifiée s’ils s’ouvrent sur une autre facette de leur personnalité, leur sexualité. Lorsque les sportifs attendent de prendre leur retraite pour faire leur coming-out, ils ne font rien pour apaiser ces craintes (et même les confirment indirectement) (…). Les sportifs qui ont fait leur coming-out alors qu’ils étaient encore en activité, comme les plongeurs Matthew Mitcham et Tom Daley ou le footballeur Anton Hysén, sont d’excellents modèles simplement en s’affichant comme des athlètes gays ou bi et fiers de l’être. Les sportifs qui pensent que ce qu’ils font a un impact sur le monde peuvent transformer cette opinion en réalité en sortant du placard pendant qu’ils sont encore actifs dans leur sport. N’attendez pas: faire son coming-out après avoir pris sa retraite peut changer des vies; le faire avant peut en changer bien davantage.»

L’APPEL DE LA SEMAINE
Lancé par la Fédération sportive gay et lesbienne (FSGL), SOS homophobie, le syndicat des professeurs d’éducation physique et sportive (SNEP–FSU), la Fédération sportive et gymnique du travail (FSGT), l’Anestaps, association des étudiant.e.s de Staps (sciences et techniques des activités physiques et sportives), et Femix’Sports, l’appel «L’homophobie n’a pas sa place dans le sport» peut désormais être signé par chacun.e.

LE SLOGAN DE LA SEMAINE
Porté haut par l’équipe de football de Cheltenham en Grande-Bretagne (photo), celui du mouvement qui demande la fin de la page 3 du tabloïd anglais The Sun qui présente tous les jours une photo de femme dépoitraillée. L’idée est venue à Lucy-Anne Holmes lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres. Après la victoire dans l’heptathlon de sa compatriote Jessica Ennis, elle s’est rendue compte que la plus grande photo de femme du journal était celle de la page 3. La pétition sur Change.org, adressée au directeur du Sun, lui demande d’«arrêter de montrer des photos de jeunes femmes seins nus dans le journal le plus lu de Grande-Bretagne, arrêter de conditionner [ses] lecteurs à voir les femmes comme des objets sexuels». Elle a dépassé les 132000 signatures, vendredi.

LA COMPÉTITION DE LE SEMAINE
Début du tour principal, samedi 18 janvier, aux championnats d’Europe de handball au Danemark, avec la présence des cadors qualifiés à l’issue du tour préliminaire: l’Espagne championne du monde, le Danemark champion d’Europe en titre et un «outsider» de poids, la France, multiple couronnée de la première décennie du XXe siècle mais 13e de l’Euro 2012 et 6e des championnats du monde 2013. En mode reconquête, l’équipe est emmenée par Nikola Karabatic, impeccable meneur de jeu depuis le début de la compétition.

LES PAPAS DE LA SEMAINE
Partagé par Michaël Guigou, cet article sur les handballeurs français pères de famille. Parmi eux, Jérôme Fernandez, dont le fils est né en 2007, juste après le Mondial en Allemagne:

«Quand on est célibataire ou même en couple, le handball prend 100% de notre temps, et surtout de notre réflexion. Mais quand le bébé arrive, on est obligé de rentrer dans une période d’adaptation, et on comprend que le rôle de papa est beaucoup plus important. Ce n’est pas dur, c’est passionnant! ».

LES SONS DE LA SEMAINE
Exit les Experts. La formation voit arriver une nouvelle génération, à l’instar de Kentin Mahé, fils de Pascal Mahé, champion du monde 1995 avec les Barjots, et fait une mue tranquille, comme elle le fait depuis le début des années 1990. Via France Inter, rencontre malicieuse avec les membres de cette équipe qui racontent leurs petits travers ou passions, du golf à Beyoncé, des tatouages à la Coccinelle décapotable (passez la souris sur les images puis cliquez):

LA QUALIFICATION DE LA SEMAINE
Après celui de 2008 (où elle avait notamment éliminé Amélie Mauresmo), deuxième huitième de finale de sa carrière pour Casey Dellacqua, à l’Australian Open. La joueuse de tennis australienne de 28 ans, qui est ouvertement lesbienne et mère d’un enfant avec sa compagne, rencontrera la Canadienne Eugénie Bouchard.

LE CHOC DE LA SEMAINE
L’Olympique Lyonnais reçoit le PSG, samedi, à 20h45 à Gerland (sur France 4) pour la 14e journée du championnat de France de football que les deux clubs dominent (1ère et 2e). Les Parisiennes seront privées de Marie-Laure Delie et Tobin Heath, blessées. Si elles battent les Lyonnaises qui comptent six points d’avance sur elles, les Parisiennes peuvent espérer relancer le championnat, sinon, ce sera bel et bien joué. L’OL avait battu le PSG au match-aller à Charléty à l’automne.

Les autres matches auront lieu dimanche: Guingamp/Yzeure, Muret/Arras, Hénin-Beaumont/Rodez, Montpellier/Soyaux et Juvisy/Saint-Étienne.

LA QUESTION DE LA SEMAINE
Faut-il changer le format du championnat de France de football féminin? Paul Piemontese, président de la section féminine de l’OL, a son idée: «Il faudrait réduire notre poule à dix équipes au lieu de douze actuellement, explique-t-il dans un article de Lyon Capitale. On gagnerait quatre journées qui, sans dénigrer certaines équipes, ne riment pas à grand-chose.» Et de poursuivre: «Il faut proposer un championnat plus attractif et faire en sorte de chercher l’excellence».

Plus radical, cet article du site Sharkfoot qui s’interroge lui sur la possibilité d’une révolution dans le football féminin français, plus largement, rapportant des propos de Farid Benstiti, entraîneur du PSG, en janvier après la victoire de son club face à Yzeure, le 21 décembre.

LE BILLET DE LA SEMAINE
Pas contentes du tout les Dégommeuses contre les propos, à Noël, de Zlatan Ibrahimovic sur le football féminin: «Avec cette histoire, nous sommes donc véritablement au cœur des manifestations du sexisme dans le sport, écrivent-elles sur leur blog. La supposée différence des sexes est ancrée – et maintenue bien figée – dans la nature pour justifier la hiérarchie des sexes: les écarts de salaires entre joueurs et joueuses, la différence de traitement médiatique qui pénalise les sportives, le dénigrement systématique que doivent subir les femmes qui s’aventurent sur des terrains de jeu traditionnellement réservés aux hommes.» Pas d’accord non plus avec un billet du site Footdelles qui réfute les accusation de misogynie contre le joueur suédois du PSG. Inlassable débat.

LA TÉLÉ-RÉALITÉ DE LA SEMAINE
Evander Holyfield a été éliminé le premier de l’émission britannique Celebrity Big Brother. Il s’est défendu de toute homophobie dans une interview au Daily Star Sunday: «J’ai toujours eu une position très claire sur le fait que je n’ai rien contre les homos. J’ai fait de la boxe depuis mes 21 ans et personne ne m’a jamais vu cogner des homos. Je présente mes excuses aux personnes que j’ai pu offenser». L’ancien boxeur a eu la métaphore tabagique pour ré-affirmer sa position: «Si j’avais réfléchi, j’aurais dit qu’être gay, c’est comme fumer. Une personne choisit de fumer. On ne naît pas fumeur.»

LA VIDÉO DE LA SEMAINE
Partagée sur Twitter par l’ancien joueur de basket Magic Johnson qui explique combien il est important d’avoir une bonne couverture médicale et faire de la prévention. Le champion explique comment une détection rapide de sa séropositivité lui a sauvé la vie il y a 22 ans.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Magic Johnson: #GetCovered Because Earlier Detection Can Save People’s Lives

LE NAVRATILOTWEET DE LA SEMAINE
Martina plussoie le message de Magic Johnson:

 

Photo Cheltenham Town Ladies Football Club

Retrouvez Bénédicte Mathieu dans Europe 1 sport – Le Club, animé par Bérengère Bonte, dimanche 19 janvier à partir de 20 heures.

Suivez Bénédicte Mathieu sur Twitter: benedicteliesse