Avec six nominations aux Oscars, dont celle de Jared Leto en meilleur acteur dans un second rôle pour son interprétation d’une femme trans’, le film Dallas Buyers Club, qui met en scène un conservateur texan séropositif pendant les années Reagan, s’en sort plutôt bien. Matthew McConaughey, qui incarne le héros de cette histoire, est en course pour l’Oscar du meilleur acteur. Dallas Buyers Club ne rivalise toutefois pas avec Gravity et American Bluff, dix nominations chacun. Les noms des nominé.e.s étaient annoncés ce jeudi 16 janvier à 5h38 du matin, heure de Los Angeles, et le gratin d’Hollywood était évidemment réveillé pour l’occasion.

Jared Leto, lui, a cru que son réveil n’avait pas sonné, comme il le confie au Hollywood Reporter: «J’ai cru que je n’avais pas reçu de nomination parce que je me suis réveillé et j’ai par erreur cru qu’il faisait déjà jour dehors». Il a finalement pu assister en direct au prononcé.

«C’est absolument dément, et je suis incroyablement honoré de faire partie de toute cette folie! C’est comme un rêve et je suis tellement fier de contribuer à ce film de 4 millions de dollars [un budget assez modeste pour un film à Hollywood, ndlr] qui parle de gens qui se battent pour leur vie. Chaque scène, chaque journée de tournage a été un défi incroyable. Je vais pouvoir retourner me coucher et quand je me lèverai, je ferai des pancakes végans.»

Le réalisateur Jean-Marc Vallée, qui pourrait recevoir l’Oscar du meilleur réalisateur pour ce film, est aux anges: «Aujourd’hui, nous partageons un sentiment commun de fierté, parce que nous avons eu la chance de mettre en lumière une période de l’histoire qui est à la fois belle et douloureuse, et nous avons pu raconter une histoire qui a touché les cœurs de nombreuses personnes».

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Dallas Buyers Club Trailer – Official Trailer

Grosse déception en revanche pour Adèle Exarchopoulos qui voyage depuis cet été dans le monde pour promouvoir La Vie d’Adèle. L’actrice s’est rendue aux États-Unis en novembre dans l’espoir de décrocher un Oscar. L’Académie l’a snobbée, mais qu’elle se rassure: Oprah Winfrey, qui y croyait quand même un peu avec son rôle dans Le Majordome, est dans le même cas. Et Leonardo DiCaprio, nommé pour l’Oscar du meilleur acteur pour Le loup de Wall Street, a beau avoir figuré dans sept films oscarisés, il n’en a jamais reçu un seul.

On ne manquera pas de suivre ce qu’il adviendra d’Amy Adams, en lice pour l’Oscar de la meilleure actrice dans American Bluff, et de Jennifer Lawrence, qui pourrait recevoir l’Oscar du meilleur second rôle pour le même film. Les deux femmes y ont échangé un émouvant baiser.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur American Bluff Trailer VOST

Après avoir reçu le Golden Globe du meilleur film d’animation, La Reine des neiges renouvellera-t-elle l’exploit aux Oscars? La chanson Let It Go, au sous-texte si LGBT-friendly, pourrait bien avoir sa revanche: Kristen Anderson-Lopez et son mari Roberto, qui en sont les auteur.e.s, se réjouissent de cette reconnaissance professionnelle, alors qu’on leur avait juré que travailler pour ce film détruirait leur carrière. «Maintenant que tout le monde y adhère tellement, je suis abasourdie et incroyablement satisfaite», a-t-elle confié. Malgré cette nomination, la vie continue: «Nous avons adopté des chats, explique-t-elle. Alors ce soir, je ferai la fête en les emmenant chez le vétérinaire.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Disney’s Frozen « Let It Go » Performed by Idina Menzel

La cérémonie officielle de remise des prix aura lieu le 2 mars et sera présentée par la sémillante Ellen DeGeneres qui promet d’ores et déjà un beau spectacle (lire aussi Ellen DeGeneres danse pour annoncer les Oscars).

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Oscars Trailer: Ellen DeGeneres

Pour consulter la liste complète des nominations, rendez-vous sur le site officiel des Oscars.

Photo YouTube