Sir Ian McKellen et 27 lauréat.e.s du prix Nobel ont publié hier, lundi 13 janvier, une lettre ouverte à l’intention de Vladimir Poutine concernant la loi «anti-propagande homosexuelle». «Cette lettre a été écrite pour indiquer que de nombreux membres de la communauté scientifique internationale montrent leur solidarité avec les politicien.ne.s, les artistes, les athlètes et d’autres qui ont déjà manifesté leur indignation face aux actions du gouvernement russe contre ses citoyen.ne.s homosexuel.le.s», peut-on lire au début de ce courrier.

«GRAVES INQUIÉTUDES»
Harold Kroto, prix Nobel de chimie en 1996, y évoque son futur séjour en Russie où il a été invité à se rendre cette année. «Bien que j’ai sérieusement envisagé d’annuler ma visite, j’ai décidé de me rendre en Russie et, une fois là-bas, de rendre claires mes graves inquiétudes au moment opportun en soulignant que je ne prendrai plus en considération d’autres invitations tant que cette loi n’aura pas été abrogée», a expliqué le scientifique dans le texte de la lettre. Sir Ian McKellen présente pour sa part les raisons qui le poussent à ne plus se rendre en Russie:

«J’ai été averti par le ministère des Affaires étrangères britannique qu’en Russie, je ne pouvais pas parler ouvertement de ma sexualité, du moins pas devant une personne âgée de moins de 18 ans. J’ai par conséquent eu le sentiment que je devais décliner toutes les invitations pour assister à des festivals de cinéma en Russie.»

Avec une pointe d’humour, l’acteur a signé la lettre en ajoutant les noms de deux personnages qu’il a incarnés et qui ont marqué sa carrière: Henri V et Gandalf. Les autres signataires apparaissent avec la mention du prix Nobel décerné. La militante pacifiste Mairead Corrigan (prix Nobel de la paix 1976) et la romancière Herta Müller (prix Nobel de littérature 2009) figurent ainsi aux côtés de scientifiques reconnus.

Pour lire la lettre et consulter la liste des signataires, rendez-vous sur le site de The Independent.

Photo YouTube