Le ton s’est durcit un peu plus du côté de l’intersyndicale de Aides. Dans un communiqué publié ce jour, elle annonce une action de débrayage le 16 janvier de 16 heures à 18 heures. Cette action, rarissime dans les associations de lutte contre le sida, a été décidée par plus de 80% des 100 salarié.e.s réuni.e.s en Assemblée générale vendredi 10 janvier.

«Par cette action, explique le communiqué, les salariés entendent dénoncer le plan social à Aides et la manière dont il est mené par une direction générale qui les considère comme une variable d’ajustement.» Selon l’intersyndicale, les mesures d’accompagnement et de reclassement, ainsi que les indemnités de licenciement proposées par la direction, ne sont pas à la hauteur des attentes des salarié.e.s.

Le 17 décembre dernier, la direction de Aides avait annoncé un Plan de sauvegarde de l’emploi aboutissant au licenciement de 65 salarié.e.s sur les 460 que compte l’association.