Dell a mis à jour le logiciel SonicWALL, qui permettait de filtrer les sites LGBT, rapporte Queerty. Vendu à des entreprises tant publiques que privées, ce produit bloquait l’accès aux sites «qui fournissent de l’information, font la promotion ou s’adressent à des personnes au style de vie gay et lesbien». Ce blocage peut notamment empêcher d’accéder à des sites permettant de trouver de l’aide pour lutter contre la discrimination au travail à raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre.

PAS RESPONSABLE
C’est le rédacteur en chef de Gay Star News, Tris Reid-Smith, qui a révélé l’affaire le 26 décembre dernier. Une autre société, Trend Micro, qui dispose d’un contrat pour couvrir les ordinateurs présents dans les établissements scolaires français, était également mise en cause pour les mêmes raisons. Trend Micro a rapidement réagi en présentant des excuses:

«Nous avons décidé d’éliminer cette catégorie car des employeurs l’utilisaient pour censurer des contenus légitimes et sans caractère sexuel qui se trouvaient être LGBT. Nous enquêterons pour savoir pourquoi cette suppression n’a pas encore eu lieu et prendrons des mesures pour que cela soit fait.»

Dell s’est montré moins coopérative. La marque s’est abritée derrière un communiqué indiquant que la politique de filtrage menée par ses clients n’était pas de sa responsabilité. Contactée par Yagg, Dell France a fourni un message quasiment similaire à celui qui a été envoyé à Gay Star News:

«Dell SonicWALL offre une multitude de solutions de filtrage d’URL qui permettent aux entreprises utilisant ces technologies de faire le choix de bloquer ou non l’accès à certains sites en fonction des politiques business ou organisationnelles. Nous n’intervenons pas dans le choix de filtrage décidé par nos clients, nous ne programmons en aucun cas nos solutions pour bloquer en amont quelque site que ce soit.»

SILENCE RADIO
Mais lorsque Gay Star News a relancé Dell en mettant en avant le fait que sans intervention de la société informatique, les clients n’auraient même pas la possibilité de bloquer des sites LGBT, pas de réponse. «Nos appels et nos courriels sont restés sans réponse», a déploré Tris Reid-Smith. Parce que l’actualité était très calme au lendemain de Noël, il a finalement résolu de publier son article avec toutes les informations dont il disposait alors. Quelques jours plus tard, l’attachée de presse avec qui il était en contact à ce sujet l’a finalement rappelé. Elle lui a promis que de nouvelles réponses lui seraient apportées dans les jours suivants.

C’est chose faite, puisque Dell a donc mis à jour son logiciel en sorte que les sites à thématique LGBT ne constituent plus une catégorie de filtrage à part entière. Dell a obtenu le score de 100% au test mis en place par Human Rights Campaign pour évaluer le soutien des entreprises à l’égalité des droits. L’implantation des catégories ciblant spécifiquement les sites LGBT ne sont pas directement de leur fait puisqu’elles ont toutes deux racheté les logiciels incriminés à d’autres sociétés. Dell France souligne par ailleurs que «la diversité» fait partie des valeurs de l’entreprise et qu’elle a signé la charte de l’Autre Cercle en décembre 2013.

Photo Capture