En ce début d’année 2014 nous vient d’Espagne une des plus excitantes propositions artistiques du moment  avec la création mondiale le 28 janvier de l’opéra Brokeback Mountain sur la scène du Teatro Real de Madrid. C’est le compositeur américain Charles Wuorinen qui a écrit la partition. On a assez vite catalogué Wuorinen (né en 1938 à New York) comme un musicien sérialiste (courant dont ont fait partie les compositeurs Arnold Schönberg, Alban Berg et Anton Webern) mais il a récemment récusé cette classification. Il est selon certain.e.s difficile d’accès, mais son œuvre est riche de plus de 260 partitions (musique pour orchestre, opéra, musique de chambre, etc.). Dans un article de Out Magazine, il explique pourquoi il a voulu adapter Brokeback Mountain à l’opéra:

«Je pensais que c’était tout à fait adapté pour l’opéra.»

Après avoir passé du temps avec la romancière Annie Proulx dans le Wyoming, il a voulu incorporer la rudesse du paysage dans son opéra. Wuorinen vit à New York avec son compagnon et désormais mari Howard Stockar.

Le film de Ang Lee Brokeback Mountain, avec Heath Ledger et Jake Gyllenhaal, avait connu un retentissement mondial à sa sortie en 2005. Lion d’or à Venise, il a reçu trois Oscars. Mais il a fait l’objet d’un malentendu: beaucoup de critiques y ont vu une histoire d’amour romantique entre deux cow-boys, alors que ce n’est pas du tout cela qu’avait voulu raconter Annie Proulx. La romancière revient sur cette incompréhension dans Out Magazine:

«C’est une histoire sur l’homophobie dans le monde rural… avec une fin inutilement tragique. C’est seulement une histoire romantique si vous pensez que l’incapacité à vaincre la peur et le dégoût de soi sont romantiques».

Le Teatro Real est un des hauts lieux de la création lyrique: l’an dernier, il a accueilli la première mondiale de l’opéra de Philipp Glass, The Last American, sur les dernières années de la vie de Walt Disney, malade, misanthrope et obsédé par le communisme. Dans la présentation de l’opéra de Wuorinen, l’histoire d’amour de Brokeback est comparée à celle du Tristan et Isolde de Richard Wagner.  C’est Annie Proulx elle-même qui a écrit le livret et la mise en scène a été confiée au Belge Ivo van Hove. Dans le rôle d’Ennis del Mar, le baryton-basse canadien Daniel Okulitch et dans celui de Jack Twist, le ténor américain Tom Randle. Un événement!

Brokeback Mountain, opéra de Charles Wuorinen, sur un livret de Annie Proulx, du 28 janvier au 11 février, au Teatro Real, à Madrid.