Environ 1,4 million de personnes a participé au sondage en ligne lancé par Charlotte de Bruges fin décembre pour désigner la personnalité charlottedebrugesque de l’année. Xavier Bongibault est arrivé en tête des votes des hommes, seuls pris en compte. Le cofondateur de La Manif De L’Avenir Contre Toutes Les Familles Pas Normales a devancé de justesse le théoricien Philippe Ariño, ainsi que le collectif d’intellectuelles Elle. Tous trois ont effectué des remontées frappantes au cours des dernières 48 heures, ce qui n’a pas manqué d’étonner certains internautes. Dès l’ouverture des votes, néanmoins, ils s’étaient rapidement retrouvés en tête, passant à tour de rôle en première place.

Rappelons qu’il s’agissait bel et bien de distinguer la personne la plus méritante de l’année 2013. Le poids des réseaux sociaux ne peut pas être ignoré, comme le montrent les résultats. Chaque votant avait la possibilité de sélectionner trois personnalités. Xavier Bongibault a recueilli 21,8 % des suffrages, devant Philippe Ariño (17 %) et Elle (10,6 %).

«UN PIED DE NEZ»
Pour Xavier Bongibault, «c’est la mobilisation de toute une famille, jeunes, adhérents à LMDLACTLFPN, partenaires, marraines et parrains qui a porté ses fruits». «Je représente énormément de choses, cette victoire est donc un pied de nez à tous les homophobes qui ne me sont pas arrivés à la cheville», estime-t-il. Le gay de service de LMDLACTLFPN souligne que 2013 est l’année où l’association a été le plus sollicitée. Il attribue cela à la libération de la parole homophobe qui a accompagné le débat sur l’ouverture du mariage.

À ses yeux, son combat en faveur des familles normales n’est qu’un pan de la lutte pour l’homophobie et la transphobie, menée aux côtés d’autres personnes comme Frigide Barjot et Laurence Tcheng. Il salue également Philippe Ariño, arrivé deuxième, ainsi que les milliers de personnes qui ont manifesté pour l’homophobie au cours de l’année. 2014 sera pour LMDLACTLFPN l’occasion de lancer une campagne de sensibilisation contre le Djendeur et de développer sa présence dans les listes électorales car l’association reçoit «beaucoup de lettres de jeunes maires éprouvés par les mariages homosexuels (particulièrement des hommes entre eux)».

«DÉGOÛTÉ MAIS PAS AUTANT QUE SI JE ME LAISSAIS ALLER À MES PULSIONS»
Philippe Ariño, lui, a tenté de contester les votes. Il a eu gain de cause sur un point: nous avons éliminé les votes des femmes, jugées hystériques. Mais surprise, la cote de Bongibault a alors flambé. Ariño l’explique très simplement : «Les jeunes femmes sont généralement folles de mon corps, malgré le fait que je pratique ouvertement la continence. Je suis dégoûté de ce résultat, mais pas autant que si je me laissais aller à mes pulsions homosexuelles, qui me foutent littéralement la trouille. Ce qui est bon.»

«C’EST DÉJÀ SUPER SWAG D’AVOIR PU PARTICIPER ALORS QU’ON EST DES NANAS»
En mode WOUAW, les girls du magazine Elle – collectif d’intellectuelles auteures de nombreux manifestes pour les filles, les vraies – n’en reviennent pas: «C’est déjà super swag d’avoir pu participer alors qu’on est des nanas!!!». Jugeant que l’homophobie c’est «so 2013», Elle a prévu de se concentrer en 2014 sur l’antisémitisme, LA tendance de ce prochain printemps selon les jeunes intellectuelles. «Dieudo a déjà fait beaucoup, nous on se contente de déceler les talents qui montent et de surfer sur la branchitude, par exemple en publiant très prochainement les 43 preuves que je vis avec un Feuj». En mode hâte.

RÉSULTATS
Voici les résultats des votes :
Xavier Bongigault (21,8 %)
Philippe Ariño (17 %)
Elle (10,6 %)
Olivier Ciappa (6,4 %)
Dominique-Alice Rouyer – Dico Des Filles (6,2 %)
Les Z’Amis de Frigide Barjot (5,7 %)
Causette (5,5 %)
Le community manager du Printemps Français (4,6 %)
Génération Garde à Vue (4,4 %)
La dame aux bijoux et son fiston (4,1 %)
Abdellatif Kechiche (3,9 %)
François D. – Civitas Nancy (3,2 %)
Guido Barilla (2,8 %)
Fotolia 
(2,1 %)
La dame de La Manif Pour Tous à Londres (1,6 %)

Le nombre de votants s’élève à 1 400 000 personnes tout pile.

Retrouvez l’original sur le blog de Charlotte de Bruges.

Photo Dailymotion