À quelques semaines du coup d’envoi des Jeux olympiques, plusieurs sportifs/ives qui participeront probablement à la compétition ont fait part de leur soutien aux LGBT russes de diverses manières. Parmi eux/elles, les équipes australiennes de bobsleigh, qui arboreront le logo Principle 6 quand elles s’élanceront sur les pistes à Sotchi – si elles se qualifient. Elles se sont associées à la campagne du même nom menée par Athlete Ally et All Out, qui défend l’article de la Charte olympique concernant le respect et la non-discrimination: «Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique, de sexe ou autres est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique.»

bobsleigh principle 6

FIÈR.E.S D’AVOIR L’INSIGNE DU PRINCIPLE 6
Un engagement qui va de soi pour le capitaine de l’équipe masculine, Heath Spence, qui a twitté une photo du bob mi-décembre lors d’une épreuve de coupe du monde à Lake Placid, aux États-Unis: «Nous sommes contre la discrimination dans le sport, point barre. Ce qui signifie que nous nous opposons aussi aux discriminations contre les athlètes gays et lesbiennes. Ce n’est pas juste pour le principe, certain.e.s de nos fans les plus fidèles sont homos. Ils/elles nous ont soutenus, alors ce serait hypocrite de ne pas les soutenir à notre tour. Nous les bobsleigheurs sommes les plus grands, les plus forts, les plus rapides athlètes des Jeux d’hiver. Et nous nous collons à deux ou à quatre dans la luge. Si nous pouvons soutenir les droits des homos, pourquoi tout le monde ne le pourrait pas? On est fièr.e.s d’avoir l’insigne du Principle 6 sur nos bobsleighs.» D’autres athlètes avaient déjà rejoint la campagne Principle 6, dont la snowbordeuse Belle Brockhoff, le patineur de vitesse Blake Skjellerup et le skieur alpin Mike Janyk.

«LES GARS DU CIO DEVRAIENT RÉFLÉCHIR»
Un autre sportif s’est aussi engagé de vive voix pour défendre les droits humains des personnes LGBT. Le skieur alpin allemand Felix Neureuther (photo), vainqueur lundi 6 janvier du slalom de Bormio, a vivement critiqué l’attitude du Comité International olympique: «Ce n’est pas juste. Les gars du CIO devraient réfléchir à là où ils mettent les Jeux olympiques. Ce n’est pas bien de mettre les JO à des endroits où ils donnent le plus d’argent. Cela devrait être une question de sport, dans des pays où il y a de la passion.» Le sportif est attendu sur les pistes du slalom à Sotchi.

Photos Christian Jansky (Felix Neureuther) / Principle 6 (bobsleigh)