Juste avant Noël, une décision de justice avait remis en cause la constitutionnalité d’un amendement définissant le mariage comme l’union d’une femme et d’un homme dans l’Utah. Une véritable surprise pour cet État conservateur. De nombreux couples gays et lesbiens s’étaient alors dépêchés de se marier, dans la crainte que les Républicains, et notamment le gouverneur Gary R. Herbert, mettent tout en œuvre pour revenir sur cette avancée. En effet, le 1er janvier, la Cour suprême a été saisie. Cette après-midi, elle a prononcé la suspension des mariages, en attendant qu’une autre cour examine l’appel. Depuis le 21 décembre, 900 couples de même sexe s’étaient mariés.

UNE GRÈVE DE LA FAIM CONTRE L’ÉGALITÉ
Parmi les voix qui se sont opposées à la décision du juge Robert Selby, il y a celle de Trestin Meacham, un Mormon de 35 ans, ancien candidat au Sénat de l’Utah en 2012: «Vous pouvez faire un blog et vous plaindre sur les réseaux sociaux jusqu’à en avoir vraiment marre et rien ne se passera, mais les actes sont plus forts que les mots, alors j’agis.» L’homme a donc décidé de se lancer dans une grève de la faim. Sur son blog, il a confirmé toute sa détermination: «Certaines choses valent la peine d’être sacrifiées, la santé, la vie si nécessaire. Je ne suis rien qu’un homme, et je n’ai ni l’argent, ni le pouvoir pour avoir une influence notable dans notre système corrompu. Néanmoins, je dois faire quelque chose que les puissants ne peuvent ignorer.»

Trestin Meacham s’est appuyé sur le principe de «nullification», pour exiger que l’Utah fasse valoir sa suprématie sur l’État fédéral et invalide la décision du juge fédéral Robert Shelby, qui viole selon lui la section 8 de l’article 1er de la Constitution.

Photo Dflock