Même dans les émissions de télé-réalité, il y a des règles. Avant d’entrer dans «La Maison» de l’édition britannique de Celebrity Big Brother, qui réunit des people de tous horizons sous un même toit, l’ex-champion de boxe Evander Holeyfield a accepté de faire attention aux propos qu’il y tiendrait. Ce qui ne l’a pas empêché dimanche 5 janvier de créer la polémique lors d’une conversation qui s’annonçait bien innocente.

Tranquillement affalés dans un lit, le boxeur et Luisa Zissman, une autre concurrente, s’entretiennent du manque d’athlètes ouvertement homos. «C’est bien d’être ouvert sur le sujet puisque c’est normal», estime Luisa Zissman. «Non, ce n’est pas normal», rétorque Evander Holyfield, qui tente alors d’expliquer que la Bible montre ce qui est bien ou ne l’est pas. Et de prendre l’exemple suivant: «Quand on nait avec une jambe tordue, on va chez le médecin la faire remettre à l’endroit».

À plusieurs reprises Luisa Zissman souligne que ce n’est pas une conversation à avoir dans «la maison», mais Evander Holyfield insiste. Tout cela sur un ton très calme et amical. Malgré ce ton mesuré, Evander Holyfield a été convoqué dans la «Diary Room» où la production lui a rappelé les engagements pris lors de son entrée dans la maison deux jours plus tôt. «Si Big Brother peut comprendre qu’il s’agisse de votre point de vue, a expliqué une voix au boxeur américain, ce point de vue n’est pas celui d’une large portion de la société, et l’exprimer blessera de nombreuses personnes. Comprenez-vous pourquoi?». «Oui, a répondu Evander Holyfield, je lui donnais juste mon opinion, c’était juste notre conversation.»

Les déclarations du boxeur et le fait qu’il n’ait présenté aucune excuse ont choqué de nombreux/ses téléspectateurs/trices, au nombre desquels Boy George, qui, comme les autres, a exprimé sa déception sur Twitter:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Evander Holyfield — Rips Gays on UK Big Brother … It’s a Choice and Can Be Fixed