aime et fais ce que tu veuxTeddy Award du meilleur film LGBT de l’année au dernier festival de Berlin, Aime et fais ce que tu veux, débarque au cinéma mercredi 1er janvier. C’est une très belle façon de commencer l’année et nous vous recommandons chaudement ce film de la réalisatrice polonaise Malgoska Szumowska, programmé en avant première au Jeudi c’est gay-friendly le 18 janvier dernier.

La grande force de ce film bouleversant et troublant réside aussi dans le jeu des acteurs, tous excellents et dans la superbe photographie de Michal Englert. Aime et fais ce que tu veux a aussi reçu le Prix du Jury au dernier festival Chéries-chéris.

L’histoire?
Adam, jeune prêtre charismatique rejoint une paroisse rurale et s’occupe d’un foyer accueillant de jeunes adultes. Par son implication, il suscite rapidement l’admiration de tous. Mais peu à peu, son attirance pour l’un des garçons du centre se transforme en véritable chemin de croix. Habité par une foi véritable mais rongé par la culpabilité, il tente en vain de lutter contre cet amour naissant…

Lors de son passage à Paris, la réalisatrice ainsi que l’un des acteurs principaux, Mateusz Kosciukiewicz, ont accordé une interview à Yagg. La réalisatrice explique pourquoi c’était le bon moment pour faire ce film et pour parler du tabou de l’homosexualité des prêtres en Pologne. De son côté, le jeune acteur, déjà très connu dans son pays pour ses rôles au théâtre, parle de ce que ce rôle a représenté pour lui.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Aime et fais ce que tu veux.