Virginie Tellenne est-elle atteinte du syndrome Jean-François Copé? Souvenez-vous, il y a quelques semaines, le président de l’UMP expliquait qu’il n’avait jamais été contre le mariage pour les couples de même sexe.

Sur le plateau du « Grand Journal » de Canal+, qu’elle partageait vendredi 27 décembre avec Vincent Autin et Bruno Boileau, les premiers mariés gays de France, elle a affirmé qu’elle n’avait jamais été contre l’union de deux hommes ou de deux femmes. Vincent Autin lui donne son sentiment: « Vous avez pris la responsabilité de faire sortir la France la plus rance dans la rue. Vous avez mené un combat pour la notoriété; Je ne sais pas ce qui va se passer pour les enfants qui ont participé aux manifs pour tous et qui vont se découvrir homos. » Mais Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, n’en a cure. Alors qu’elle tente de se donner une image gay-friendly et rappelle qu’elle fréquente le Banana Café, Michel, le patron du bar gay parisien, fulmine sur Twitter:


L’égérie de la Manif pour tous, qui a provoqué des débordements violents, des paroles racistes et homophobes, ne se reconnaît aucune responsabilité sur la radicalisation du mouvement.
Voir l’interview ci-dessous:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Le Grand Journal du 27/12/13- Part 2

Un peu plus tôt dans l’émission, Noël Mamère, qui a refusé d’être assis à côté de Virginie Tellenne, a expliqué que les propos entendus de la bouche des opposants au mariage étaient assez effrayants et qui nous auraient « fait descendre dans la rue dans les années 80. » Celui qui a marié, illégalement, le premier couple gay en 2004, ne regrette rien et dévoile qu’il avait marié deux hommes en juillet dernier et qu’il a apprécié qu’il n’y ait pas eu de caméras et d’opposants.

A partir de 9 min 33 dans la vidéo ci-dessous:

 

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Le Grand Journal du 27/12/13 – Part 1.