La «Manif pour tous» n’en est pas à son premier coup de bluff basé sur des arguments creux et fallacieux.

En mal d’un os à ronger, elle s’en prend à un rapport adopté hier, mercredi 18 décembre, par la Commission des libertés civiles au Parlement européen. Celle-ci demande à la Commission de mettre en place une feuille de route sur la lutte contre l’homophobie. C’est la preuve pour le mouvement réactionnaire que le «lobby LGBT» tirerait les ficelles de l’assemblée et envisagerait d’appliquer à l’Union «une loi Taubira européenne». Secrétaire de l’Intergroupe LGBT au Parlement européen, le militant Bruno Selun montre dans une tribune la vacuité des attaques de la «Manif pour tous» et souligne qu’il est important que l’Europe s’engage en faveur des droits des personnes LGBT pour que les violences et les discriminations fondées sur l’identité de genre et l’orientation sexuelle reçoivent des réponses d’une même fermeté sur l’ensemble du continent. À lire sur Le Plus.

Photo Capture