C’était le 29 novembre, deux jours avant la journée mondiale de lutte contre le sida. Comme ses invité.e.s ce soir-là, le présentateur ouvertement gay Graham Norton arborait, lors du Graham Norton Show, un ruban rouge.

Le présentateur s’est rapidement fait réprimander par la BBC, dont le règlement prévoit que «la BBC doit rester indépendante et conserver du recul par rapport aux initiatives du gouvernement, des lobbyistes, des œuvres de charité et de leurs revendications».

La direction du groupe avait été saisie par un membre du personnel, auquel il avait été expliqué lors d’une formation que le personnel devait demeurer impartial. L’exemple de Graham Norton avait été évoqué, explique-t-il dans une lettre à Ariel, le bulletin interne de la BBC, avant de poser la question suivante: «Les « célébrités » avec de gros contrats sont-elles les seules à avoir le droit de ne pas suivre les règles si elles ne leur plaisent pas?»

La BBC a donc rappelé Graham Norton à l’ordre. Pourtant, comme le remarque un autre employé, lui aussi dans une lettre à Ariel, l’objectif du règlement de la BBC est d’éviter qu’une œuvre de charité ou une organisation soit favorisée par rapport aux autres. Or en l’espèce, le ruban rouge est un symbole de la lutte contre le sida, il ne représente aucune association en particulier.

ENCOURAGER PLUTÔT QUE PÉNALISER
«La sensibilisation du public au VIH est de façon générale assez basse et la stigmatisation liée au VIH persiste, a souligné Deborah Jack, du National Aids Trust. Le fait que des personnalités portent un ruban rouge autour de la Journée mondiale contre le sida est quelque chose de très positif. [Elles] devraient être encouragées, et non pénalisées. Nous espérons que la BBC reverra sa stratégie.»

C’est également ce que demandent plusieurs parlementaires. Selon PinkNews, Pamela Nash, qui préside le groupe parlementaire sur le VIH/sida, a écrit une lettre en ce sens au directeur général de la BBC Lord Hall. «Environ 35 million de personnes sont mortes du sida à ce jour, insiste-t-elle. Le ruban est une façon de se souvenir d’elles tout en encourageant les gens à se faire tester. Au Royaume-Uni, environ 100000 vivent avec le VIH dont un cinquième sans le savoir. J’espère que ces statistiques permettront de montrer pourquoi il est important que des personnes comme Graham Norton expriment leur soutien à la Journée mondiale contre le sida.»

Margot James, la première membre du Parlement ouvertement lesbienne du Parti conservateur, a tweeté son soutien à Graham Norton, encourageant elle aussi la BBC à changer son règlement:

Une pétition adressée à Lord Hall peut être signée en ligne.

Regarder l’émission:

http://youtu.be/vEkVWtUQQ54

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur The Graham Norton Show (Series 14, Episode 7) HD