Après avoir publié un calendrier sexy mettant en scène des vigiles de sa société de sécurité, le gérant gay de Thor Sécurité a vu plus grand et s’est lancé dans le porno. Le problème, c’est qu’il a choisi le palais des congrès de La Baule pour tourner les scènes de son film. Or, le contrat qu’il avait signé avec la municipalité pour assurer la surveillance des locaux ne prévoyait pas ce type d’extras…

Un arrangement amiable a pu être trouvé avec la mairie et le chef d’entreprise a démissionné. Des salarié.e.s mécontent.e.s ont de leur côté lancé une procédure devant les tribunaux pour abus de biens sociaux et abus de confiance, convaincu.e.s que l’ancien gérant percevait à titre personnel des chèques destinés à la société pour offrir des vacances à grands frais à certains vigiles triés sur le volet. Il a comparu ce mardi 10 décembre devant le tribunal de Saint-Nazaire. 18 mois de prison avec sursis ont été requis à son encontre. À lire sur Ouest France et 360°.