Le conseiller municipal de Paris et président du groupe PCF-Parti de gauche au Conseil de Paris Ian Brossat a fait parvenir ce matin un courrier au ministre de l’Éducation Vincent Peillon afin de l’alerter sur les interventions récurrentes de Philippe Ariño dans plusieurs lycées privés. L’essayiste catholique homosexuel était invité récemment à s’exprimer lors de rencontres au lycée Blanche de Castille de Nantes, puis au lycée Saint Thomas d’Aquin dans le 7e arrondissement à Paris.

Les deux lycées sont des établissements sous contrat d’association avec l’État. Ian Brossat met donc en garde contre les positions que défend Philippe Ariño: «Dénoncés par de nombreuses associations militant contre la discrimination et pour l’égalité des droits, son livre L’homosexualité en vérité ainsi que ses interventions publiques paraissent particulièrement inappropriés dans le cadre scolaire. L’idéologie qu’il soutient en effet, et qui a nourri son opposition farouche au mariage pour tous, stimule plus l’homophobie qu’autre chose, et enferme l’homosexualité dans une caricature singulièrement étroite.»

Ian Brossat souhaite que le ministère réagisse à ces rencontres. «J’aimerais connaître les mesures que vous comptez prendre pour protéger les jeunes Parisiens qui le fréquentent d’un discours discriminant et douteux». Philippe Ariño sera de nouveau face aux élèves du lycée Saint Thomas d’Aquin vendredi 13 décembre.

Photo Capture