La militante féministe et lesbienne Thérèse Clerc, dont le parcours a été dépeint dans Les Invisibles de Sébastien Lifshitz, est à l’origine de la Maison des Babayagas à Montreuil qui accueille des femmes âgées aux modestes revenus. Le réalisateur Jean-Marc La Rocca a suivi quelques résidentes lors de leur emménagement après l’inauguration des lieux en février 2013. Avec le documentaire Nous vieillirons ensemble, la saga des Babayagas, il retrace les aléas qu’a connus le projet, les combats qu’il a fallu mener pour que ce lieu voie le jour et les tensions qui ont provoqué des démissions. La personnalité flamboyante de Thérèse Clerc, 86 ans, est mise en avant pour expliquer le succès de cette Maison mais aussi certaines des difficultés rencontrées: «Thérèse est à la fois la force et la faiblesse de ce projet, a confié à France 5 un proche de Dominique Voynet, maire de Montreuil. Jamais une initiative de ce type-là n’aurait pu voir le jour sans son charisme, son obstination, son talent. Et, en même temps, il est susceptible de capoter à cause de sa détermination sans faille et un peu bornée!»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Nous vieillirons ensemble, la saga des Babayagas

Ce soir à 20h40 dans Le monde en face sur France 5.