Le site des Inrocks se fait l’écho d’un article du New York Times sur les femmes et les trans’ FtM qui portent des costumes sur mesure. Mais là où le quotidien américain respecte consciencieusement le genre des personnes interviewées, Les Inrocks se perdent dans des considérations inutiles. C’est ainsi qu’on y lit que «le genre est une question de choix plutôt que de biologie».

L’article du New York Times part de l’expérience de Daniel Friedman, tailleur pour hommes à Brooklyn, au sein de Bindle & Keep, qui s’est associé à Rachel Tutera, du tumblr Handsome Butch, pour proposer aux femmes des vêtements masculins adaptés à leurs corps à elles. La clientèle s’est depuis élargie aux trans’ FtM, dont la carrure ne correspond pas toujours aux costumes vendus dans les grands magasins.

Le New York Times laisse le mot de la fin au tailleur, qui explique si, au départ, il pensait surtout toucher un nouveau marché, aujourd’hui la récompense va bien au-delà de l’argent.

«J’ai étudié l’architecture et le design urbain, mais il manquait toujours quelque chose. Et ce qui manquait, c’est que tout le monde se fichait que je fasse du bon boulot ou pas. À moins d’être la star du spectacle, c’est un boulot sans merci. Ces personnes sont simplement reconnaissantes.»

Sur le site du New York Times [en] et des Inrocks.

Photo Bindle & Keep

Via @Caro .