Comme prévu, Xavier Bettel, président du parti libéral DP, est devenu hier, mercredi 4 décembre, le nouveau Premier ministre du Luxembourg, mettant fin à 18 années de «règne» de Jean-Claude Juncker, dont le Parti populaire chrétien social (CSV) n’a plus été dans l’opposition depuis 1979.

Jusqu’ici bourgmestre de la Ville de Luxembourg, Xavier Bettel devient ainsi le deuxième homme politique ouvertement homosexuel à diriger un pays, le premier étant le Belge Elio Di Rupo (l’Islandaise Johanna Sigurdardottir, qui fut la toute première chef de gouvernement ouvertement homo, a quitté ses fonctions en mai dernier).

À ses côtés, Étienne Schneider, membre du Parti ouvrier socialiste luxembourgeois (POSL) et jusqu’alors ministre de l’Économie et du Commerce extérieur, est lui aussi ouvertement gay. Il est désormais vice-Premier ministre, toujours chargé de l’Économie.

Le gouvernement de coalition – libéral, socialiste et écologiste – compte 15 ministres, dont seulement quatre femmes. Au programme, une nouvelle Constitution pour renforcer les libertés fondamentales et simplifier les institutions, des référendums sur les droits politiques des étrangers ou l’âge de la majorité et l’ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Xavier Bettel a commencé à militer très jeune – il a organisé sa première manifestation à 7 ans –, il a adhéré au DP à 15 ans et a été élu député à 25 ans. Diplômé en droit public, droit européen, droit maritime et droit ecclésiastique, avocat de profession, il a été l’un des plus jeunes maires d’une capitale européenne lorsqu’il a été élu à Luxembourg en 2011, à 38 ans. Et comme il le racontait en mai dernier (vers la 18e minute), Xavier Bettel, qui adore Papa Pingouin, a fait son coming-out à la radio grâce à The Power of Love de Frankie Goes to Hollywood:

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur De vous à moi – Xavier Bettel

Photos Julien Becker (Xavier Bettel) / Jwh (Etienne Schneider)