Auteur de L’Homosexualité en vérité et opposant au mariage pour tous, Philippe Ariño intervenait cette après-midi au lycée Blanche de Castille à Nantes pour une double conférence. C’est d’abord devant des élèves de terminale que l’intellectuel gay et catholique a apporté son témoignage. Il doit ensuite animer, à partir de 20h30, une conférence sur l’accueil de la personne homosexuelle avec 17 situations quotidiennes: «Comment faire son « coming-out »? (et faut-il le faire ?)», «Je veux écrire une lettre à un ami homosexuel pour lui dire ce que je pense. Comment dois-je m’y prendre? Quelles formules et conseils pratiques?», «Je fais de l’évangélisation de rue et je tombe sur un « couple » homo. Quelles formules puis-je trouver pour lui faire connaître l’amour de Dieu sans lui mentir sur les exigences de l’Église?»…

Le centre LGBT de Nantes a vivement réagi à l’intervention de l’auteur dans un cadre scolaire et a mis en garde contre les positions qu’il défend: «Le message qu’il martèle publiquement dit qu’il faut vivre sa sexualité dans la continence, dans « un don total à Dieu et à l’Église ». Proche de Frigide Barjot, ses ouvrages ont connu un écho lors des débats sur le projet de loi ouvrant le mariage aux couples de même sexe, auquel il était opposé. Il défend la position officielle de l’Église catholique qui, selon lui, « a tout compris de l’homosexualité ». Le Centre LGBT de Nantes conteste ses positions. Il les juge dangereuses pour toutes les personnes LGBT confrontées aux phobies ordinaires dont ils sont l’objet. Son tour de France constitue une menace pour le bien-être de toutes celles et ceux qui éprouvent des difficultés à vivre leur sexualité de façon tout à fait épanouie. Ses témoignages largement médiatisés sont dangereux et inacceptables. Ils mettent en danger la vie de nombreuses personnes LGBT dont la sur-suicidalité n’est plus à démontrer.»

Philippe Ariño sera aussi en visite dans un autre établissement scolaire demain et vendredi 13 décembre, au lycée Saint Thomas d’Aquin à Paris. «Ce ne sont pas des conférences, mais des rencontres avec des classes, qui sont plus intimes, précise à Yagg la professeur Anne-Lise Rouyere, qui organise cette rencontre. Nous en avons déjà fait, cela permet aux élèves de rencontrer des personnes engagées. Cette année, la question du mariage pour tous a créé des débats très vifs. Avec la venue de Philippe Ariño, nous souhaitons expliciter le message des manifestants et renvoyer une image qui va à revers des idées reçues. Philippe Ariño est justement homosexuel, mais il défend l’autre côté et délivre un message au service de la vie et de la loi naturelle.»

Photo Capture