«Adorables et tellement drôles», vous vous souvenez? Mais si, c’est comme cela que Britney Spears qualifiait il y a quelques semaines les gays de son équipe. Une petite phrase anodine, mais qui avait fait grincer des dents pas mal de monde. Dans une interview de la pop star publiée hier sur Pride Source, Chris Azzopardi est revenu sur son statut d’icône gay et raconte qu’il a remis sur le tapis cette petite déconvenue:

« »Ils sont adorables, dit Britney Spears, 32 ans. Ils sont absolument adorables. » Le moment semble bien choisi pour lui dire que son commentaire « adorable et tellement drôle » est devenu viral et en a agacé certain.e.s. « Attendez, quoi? Qui l’a ressenti de cette façon? » demande-t-elle, sincèrement inquiète d’avoir blessé des gens, et même un peu perdue. On a l’impression que Britney Spears n’a jamais tapé son nom sur Google. Alors je l’ai rencardée. « Je n’aurais jamais dit quelque chose de méchant contre eux. J’adore mes fans gays. Les homos sont toujours mes meilleurs amis au monde d’habitude. Je les adore totalement.»

C’est à ce moment-là que Britney Spears s’est sans doute dit qu’il fallait se rattraper, on l’entend presque penser «Bon, je les ai vexés, marche arrière toute, je vais les brosser bien dans le sens du poil, quitte à en faire un peu trop, de toute façon, c’est moi Britney Spears, si je n’en fais pas un peu trop, qui le fera?»:

«Je puise mon inspiration en eux pour presque toutes mes chansons. Ils sont un peu comme des filles, alors c’est tellement enthousiasmant de faire des trucs qu’ils aiment entendre, des trucs cools et tendance. Tout ce que je fais pour chaque album est carrément inspiré par eux.»

«Un peu comme des filles», donc. C’était presque bien, mais c’était trop, Brit Brit. Vraiment trop.

À lire sur Pride Source.

Photo Capture