Monde
Marches des Fiertés 2014
Monde | 30.11.2013 - 17 h 11 | 11 COMMENTAIRES
Le nouveau président de l’Association mondiale de psychiatrie fait son coming out
Publié par
«Je crois qu'il est de notre devoir de nous excuser» a affirmé Dinesh Bhugra en évoquant la responsabilité de la psychiatrie concernant la stigmatisation des gays et des lesbiennes.

Dans une interview exclusive au Guardian datée du 27 novembre, le nouveau président de l’Association mondiale psychiatrique Dinesh Bhugra a fait son coming-out. Le britannique, d’origine indienne vient d’être élu à la tête d’une organisation qui compte 200 000 médecins dans le monde.

S’il est ouvertement gay dans le cadre de sa vie personnelle, c’est la première fois que le médecin s’exprime à ce sujet: «Être gay est une part importante de ce que je suis, mais elle est privée», affirme-t-il. C’est notamment sa rencontre avec son compagnon depuis 30 ans, Mike, qui l’a aidé à assumer son homosexualité auprès de sa famille et de ses ami.e.s: «Mon père a complètement paniqué, ma mère était plus pragmatique et a dit « Qui va s’occuper de toi quand tu seras vieux? »», se remémore Dinesh Bhugra.

Mais aborder son homosexualité lors de cette interview est aussi l’occasion pour le psychiatre de tenir des propos tout à fait inédits concernant l’organisation qui l’a élu président: «Il y a encore des pays qui voient l’homosexualité comme une maladie. Nous devons prendre position.» C’est notamment à cause du risque de suicide plus élevé chez les LGBT que le psychiatre souhaite que la loi établisse que l’orientation sexuelle doit être prise en compte lorsque des personnes mettent fin à leurs jours.

Dinesh Bhugra reconnaît aussi le rôle majeur des psychiatres dans la stigmatisation des homosexuel.le.s: «Il n’y aucun doute que la psychiatrie ne s’est pas couverte de gloire. Je crois qu’il est de notre devoir de nous excuser dans tous les domaines, pas juste un petit peu, par exemple, pour le traitement fait aux femmes. Je me souviens d’une patiente admise en hôpital psychiatrique à 16 ans, parce qu’elle était tombée enceinte en dehors du mariage. Elle est morte là-bas à 80 ans.»

Dinesh Bhugra prendra ses fonctions de président à compter de l’année prochaine et succédera à Pedro Ruiz.

A lire sur le site du Guardian

Photo Capture

Print This Post
 
LES réactions (11)
  • Par Benji - jétais un maximonstre 30 nov 2013 - 18 H 51
    Avatar de

    Des excuses… Cette information peut paraître anodine mais il est possible qu’elle ait un retentissement important. 2013 n’est pas encore terminée, mais on peut d’ores et déjà dire qu’elle nous aura réservé bien des surprises.

     
  • Par Phlune 30 nov 2013 - 19 H 19
    Avatar de

    Et les trans’ ?
    On attend encore une ‘tite vingtaine d’années ?

     
  • Par Reuillois 30 nov 2013 - 19 H 41
    Avatar de Reuillois

    Il faudrait déjà que la psychiatrie cesse enfin de commettre des outrages inexcusables !
    La fin de la transphobie psychiatrique, c’est pour quand ?
    Certaines chose n’ont pas changé dans les hôpitaux psychiatrique depuis La Tête contre les murs de Bazin !

     
    • Par virginie38 30 nov 2013 - 20 H 16
      Avatar de

      Peut être le jour ou un psychiatre trans sera président de l’asso ;)

       
  • Par luc 01 déc 2013 - 9 H 51
    Avatar de luc

    Surtout quand un jour les politiques prendront conscience de ce qu’est la psychiatrie et qu’ils ne mettront pas tout le monde en psychiatrie

     
  • Par Phlune 01 déc 2013 - 12 H 04
    Avatar de

    On peut rêver, Luc, mais la psychiatrie comme la prison sont des garants d’un ordre, c’est pas demain la veille que les politiques se priveront d’un tel outil de maintien de cet ordre, et le pouvoir des psys a encore de beaux jours devant lui.
    Enfin…. la nommination de ce nouveau président et son coming out sont peut-être de bon augure, qui sait …

     
  • Par citoyen 01 déc 2013 - 20 H 02
    Avatar de citoyen

    Oui, c’est un peu des  » larmes  » de crocodile … Les psys ont inventé des maladies pour droguer dangereusement les autres êtres humains. Nos vieux dans les maisons de repos sont gavés de psychotropes et sont devenus des robots effarés, parqués devant la télévision, dans un silence de mort. Quant aux jeunes, ils sont mis sous drogues (Ritaline, Quazim) aux effets violents…
    Tant mieux s’ils ne s’en prennent plus aux homos, mais pourquoi nuire aux autres êtres humains ?

     
  • Par sébastien 02 déc 2013 - 18 H 42
    Avatar de sébastien

    Et si l’église en faisait autant ?

     
  • Par Phlune 02 déc 2013 - 18 H 50
    Avatar de

    @Sebastien
    Bonne idée, mais après 15 siècles de pogroms, de collusions avec les pires pouvoirs, de chasses aux sorcières, aux juifs, aux homos, de barbaries, de tortures, d’inquisitions, d’Opus Deï, etc etc, etc etc, c’est a minima un troisième testament qu’il lui faudra écrire …
    deux pages dans le Guardian, ce sera pas assez, moi j’dis …

     
  • Par gwenola 02 déc 2013 - 21 H 53
    Avatar de gwenola

    Avant de t’excuser tu pourrais faire quelque chose pour les trans ! Nous sommes toujours les victimes de ces psychiatres de quatrième zone !

     
  • Par Utopiste 02 déc 2013 - 22 H 08
    Avatar de Utopiste

    C’est déjà un bon début de répentance… et puis faute avouée est à demie pardonnée ! Et puis les psychologues dont je fais partie n’ont pas les mêmes principes que les psychiatres… enfin je dis ça je dis rien !

     
  • Vous devez être connecté pour poster un commentaire.

    Aucun message ne correspond à vos critères de recherche.