Organisé par l’association Face à Face, le festival de cinéma gay et lesbien de Saint-Étienne commence jeudi 28 novembre pour quatre jours de longs et courts métrages LGBT. «On a choisi le thème du courage cette année, explique à Yagg Antoine Blanchard, président de Face à Face. Ça nous semblait important parce qu’il en fallait, du courage, après tout ce qu’on a entendu en 2013, et puis aussi, parce que certain.e.s en ont manqué. Notre marraine aussi incarne cette qualité essentielle, puisqu’il s’agit de Bambi

Il s’agit de la neuvième édition du festival. Pour Antoine Blanchard, l’événement a bien évolué depuis sa création: «Au départ, il s’agissait des rencontres cinématographiques, quelque chose d’un peu confidentiel, se souvient-il. Maintenant le festival se déroule dans plusieurs lieux, nous accueillons plus de 2000 personnes, et nous proposons même du spectacle vivant, en partenariat avec La Comédie de Saint-Étienne avec Prior’s Band.» La fierté des organisateurs/trices est aussi d’avoir su conquérir un public, et d’avoir obtenu une vraie reconnaissance de la municipalité. «Organiser un festival de cinéma LGBT, ce n’était pas une évidence au départ, affirme le président de Face à Face. Bien sûr que c’est un geste militant, surtout à Saint-Étienne, qui n’est pas une grande ville gay-friendly. Aujourd’hui, nous attirons des hétéros, des cinéphiles, nous ne souhaitons pas faire un festival communautariste où on se dit des choses qu’on sait déjà.»

À noter que Judith Silberfeld, rédactrice en chef de Yagg, sera présente au festival le vendredi 29 novembre, en tant que membre du jury pour la 2e Nuit du court-métrage LGBT, aux côtés de Sébastien Lifshitz, Pascale Ourbih, ou encore Benjamin Parent.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Bande-annonce du 9e Festival FACE à FACE – 28 novembre 1er décembre 2013 à SAINT-ETIENNE

Voir la programmation du festival de cinéma gay et lesbien de Saint-Etienne.