Habituellement plutôt discret, Philippe Verdier, le «monsieur météo» de France 2, a accepté en septembre d’évoquer son mariage. Il revient sur cet événement dans On ne parle que de ça sur LeFigaro.tv.

«J’ai été très étonné une fois que la loi sur le mariage pour tous a été votée et passée, que les premiers mariages qui ont eu lieu ont été très médiatisés, je me suis dit que finalement dès qu’il se passe un événement dans la vie de gens qui font notre métier, de journalistes ou de gens un petit peu exposés, personne, je n’ai vu personne qui s’était marié (…) et j’étais assez… étonné.»

Lui a donc saisi l’occasion d’évoquer son mariage et espère que d’autres suivront son exemple. Il ne se sent pas du tout militant pour autant, il remarque simplement qu’«il y a un petit peu d’hypocrisie par rapport à ça»:

«Je pense qu’il y a autant de personnes homosexuelles dans le monde des médias qu’ailleurs. Je ne comprends pas quel est le double jeu, ou le fait qu’on n’en parle pas plus».

Philippe Verdier se dit aussi surpris de la violence des débats sur le mariage, alors que finalement le nombre des mariages est, à ses yeux, «minoritaire» (une remarque surprenante puisque l’on en a constaté plus de 700 juste à Paris, où lui-même a épousé son compagnon): «beaucoup de bruit pour rien, commente le présentateur, d’autant plus que beaucoup de pays ont déjà adopté cette loi.»

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Philippe Verdier raconte son mariage avec son compagnon