Depuis plusieurs semaines, des associations (AIDES, SOS Hépatites, l’AFM Téléthon, le TRT-5…) alertent sur l’article 39 de la future loi de finances de la sécurité sociale qui, s’il était adopté en l’état, priverait des malades de l’accès à des traitements innovants dont elles ont pourtant absolument besoin. Dans un communiqué du 19 novembre intitulé «Accès aux médicaments innovants: aucun-e exclu-e, aucune excuse», les associations tirent à nouveau la sonnette d’alarme au moment même où l’article est de nouveau examiné en Commission des affaires sociales à l’Assemblée Nationale.

Lire toutes les explications sur Seronet.