Jacques Tissier, le maire de Fontgombault dans l’Indre, s’est récemment improvisé héraut des élu.e.s bien décidé.e.s à afficher leur opposition à l’ouverture du mariage en ne célébrant pas les unions des couples de même sexe. Un internaute lui a adressé un message plein d’ironie en l’invitant à démissionner:

«Bonjour,
Je viens de lire dans la presse votre opposition indéfectible au « mariage » des personnes inverties! Je compatis! Effectivement, ce doit être difficile de se retrouver à légitimer ces unions contre nature! C’est pourquoi, je vous apporte mon aide et vous encourage donc à aller au bout de votre démarche en remplissant ce petit courrier que vous et vos adjoints pourrez ensuite envoyer à votre préfet:
http://demission-pour-tous.com/
Par la même occasion, je vous encourage aussi à aller plus loin dans votre envie de vous soumettre aux lois naturelles et vous invite à quitter donc tout le confort moderne, la technologie, l’écriture et la médecine et de retourner dans l’habitat humain le plus naturelle: les grottes et ainsi, vous pourrez enfin vous regarder dans le reflet des ruisseaux et vous satisfaire donc de votre droiture et du respect de vos convictions!
Allez! On lâche rien, hein!»

En réponse, le maire lui a adressé une lettre… pour le remercier! «En cette période de « chasse aux sorcières » médiatique contre toute opinion exprimée qui ne serait pas dans la ligne idéologique du pouvoir, votre appui constitue un « bol d’air »!», écrit l’édile, qui poursuit en expliquant qu’il se soumet avant tout à «la loi qui « supervise » toutes les lois humaines: la loi naturelle. Les sociétés qui, dans l’histoire de l’humanité, ont nié cette réalité, ont sombré dans les tyrannies les plus effroyables.» Et il finit son courrier en demandant des sous pour adhérer à l’association des «Amis des maires pour le droit familial». Tout un programme.

lettre Fontgombault

Photo Parisdreux