Élu cette année, le maire de Rome Ignazio Marino (centre-gauche) s’est prononcé très clairement en faveur de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Dans une interview jeudi dernier sur Repubblica TV, celui-ci a déclaré que les couples gays et lesbiens pourraient faire reconnaître leur union: «Comme nous l’avons promis, nous enregistrerons les partenariats civils à Rome, a affirmé l’élu, ajoutant que «le Conseil approuvera cette mesure après le budget».

«L’Italie est terriblement en retard sur la question des droits des personnes. Pour ma part, je n’ai pas peur du mot « mariage » entre personnes du même sexe. Si deux personnes s’aiment et veulent se marier, je ne vois pas quel est le problème», a-t-il poursuivi. Implicitement, c’est aussi les familles homoparentales que le maire de Rome a défendues: «Si on m’avait posé cette question en 1987, j’aurais probablement répondu que je n’étais pas favorable mais ensuite, ma fille est partie à l’étranger où elle a eu des camarades de classe élevé.e.s par des parents de même sexe. Cela m’a fait réalisé que je n’y ai pas d’opposition, du moment que l’adoption est faite dans l’intérêt premier de l’enfant.»

Réagissant au suicide d’un jeune gay il y a quelques semaines, Ignazio Marino avait déclaré que cet tragique événement était «le fruit de l’arriération culturelle de notre pays sur la question des droits. Nous devons éradiquer la violence de ceux qui sont à l’origine de ces terribles événements. Ce sont des blessures que Rome ne peut accepter».

Photo Capture