Soupçonnée d’avoir choisi «l’abstention militante» au sujet de l’ouverture du mariage pour mieux séduire les habitant.e.s de la capitale, Nathalie Kosciusko-Morizet ne veut toutefois pas devenir une pro-«Manif pour tous». Lors d’une réunion qui s’est tenue hier, dimanche 17 novembre, dans le XIIIe arrondissement, Virginie Merle-Tellenne, qui se fait appeler Frigide Barjot, lui a pourtant apporté tout son soutien car «à l’Assemblée, [NKM] a combattu l’adoption, la PMA et la GPA». La candidate UMP à la mairie de Paris est par ailleurs chaudement encouragée à signer une «charte» dont l’objet est «d’inscrire la définition du mariage homme/femme dans la Constitution, et de remplacer le mariage homosexuel par « l’alliance civile »».

Mais ce serait visiblement aller trop loin pour Nathalie Kosciusko-Morizet, qui a tweeté le message suivant:

Deux de ses chefs de file, présent.e.s au rassemblement organisé par Virginie Merle-Tellenne, ne partagent toutefois pas cet état d’esprit. «Je suis venue apporter mon soutien personnel à cette foule des silencieux!», s’est exclamée Anne-Sophie Souhaité-Grouchka, qui se présente dans le XIIIe arrondissement pour l’UMP. Relais du projet de NKM à Paris, le président délégué du Parti chrétien-démocrate Franck Margain a promis d’étudier «favorablement» la «charte» présentée par Virginie Merle-Tellenne et a ajouté: «Ce combat sera porté lorsque nous serons à la mairie de Paris!», rapporte Le Figaro. D’autres membres de l’entourage de NKM n’ont par ailleurs jamais caché leur soutien à la «Manif pour tous».

«SINON, C’EST ANNE HIDALGO!»
L’ex-égérie de ce mouvement a indiqué que des mesures préconisées dans la charte avaient reçu l’aval de NKM en janvier 2013 puisque celle-ci s’était prononcée en faveur d’une proposition de loi créant une «union civile» exclusive pour les couples de même sexe. Selon elle, la candidate à la mairie de Paris n’a plus qu’à signer aujourd’hui ce qu’elle défendait hier. «Il n’y a pas 36 solutions. Sinon, c’est Anne Hidalgo!», a lancé Virginie Merle-Tellenne en guise d’avertissement.

Si le lecteur ne s’affiche pas, cliquez sur Frigide Barjot fête le premier anniversaire de la « Manif pour tous »

Photos YouTube (Frigide Barjot et Nathalie Kosciusko-Morizet)